Se connecter S’abonner

Epargne : un jeune sur deux a changé ses habitudes depuis le début de la crise sanitaire

Avec la crise sanitaire, un jeune sur deux a modifié ses habitudes en matière d’épargne pour mieux investir, contre 34% des Français.

Epargne solidaire
iStock

62% des 18-24 ans envisagent d’épargner plus grâce à leur Livret A, selon une étude réalisée par Yougov pour le compte de Meilleurtaux Placement. Si ce support reste le préféré des Français, un jeune sur deux dit avoir changé ses habitudes d’épargne depuis le début de la crise de la Covid-19, afin de mieux investir. Une part plus importante que celle observée dans la population en général. En effet, seuls 34% des Français sont dans ce cas, précise BFM TV. Stefan de Quelen, directeur général de Meilleurtaux Placement, explique à la chaîne d’information en continu que la « période d’incertitude les a encouragés à préparer plus tôt leur avenir ».

Pour autant, les plus jeunes restent prudents. Ils sont 34% à ne pas vouloir prendre de risque contre 27% des personnes interrogées. Alors, grâce au passage de 0,75% à 1% du taux de rémunération du Livret A, les jeunes veulent placer plus d’argent sur ce produit d’épargne. Quelque 62% des 18-24 ans et 53% des 18-34 ans envisagent d’épargner plus, contre 50% des 35-44 ans et un tiers des 55 ans et plus.

17% de jeunes prêts à prendre des risques

A l’inverse, parmi les 8% de sondés qui déclarent être prêts à prendre des risques, on retrouve 17% de jeunes, chiffre BFM TV. L’étude met également en avant le fait que rendement n’est pas l’unique moteur qui pousse les jeunes à épargner. Dans son étude, Meilleurtaux Placement constate qu’ils sont de plus en plus attentifs aux placements socialement responsables, capables de donner du sens à leurs économies. « Si l’écologie et le développement durable et responsable sont des thématiques dont on entend parler depuis des années avec le changement climatique, elles se font de plus en plus entendre dans les domaines financiers », précise l’étude.