Se connecter S’abonner

Quels placements privilégier en période d’inflation ?

Dans le contexte de crise énergétique et géopolitique actuel, les actions défensives se présentent comme une alternative à l’inflation.

inflation
Crédit: iStock.

Cette année 2022 connaît une forte hausse de la spirale inflationniste, engendrée par la raréfaction des matières premières et de l’énergie. Et ce, dans une époque marquée encore par la pandémie de Covid-19 et couplée à une forte instabilité géographique en Europe. Voici comment protéger votre épargne de cet environnement le plus possible.

Préalablement, pour subir le moins possible l’inflation, il convient de limiter son exposition à des placements qui ne rapportent rien… ou presque. Dans cette optique les livrets deviennent encombrants. L’idée est simple. Avec un taux d’inflation avoisinant les 3%, mieux vaut éviter de se ruer les livrets bancaires, comme le livret A et le livret de développement durable et solidaire (LDDS). Il en va de même pour les LEP et tous les autres livrets du même acabit. Sauf à conserver le strict minimum pour son épargne de précaution, à court terme.

Il en va de même pour les fonds euros de l’assurance-vie. Ces supports ne sont pas beaucoup plus rémunérateurs que les livrets en période d’inflation. Le rendement moyen en 2021 de la plupart des enveloppes purement en euros a péniblement atteint les 1,35 % pour les meilleurs contrats. Vous l’aurez compris, l’époque est à une prise de risque plus importante pour ces placements. Il convient désormais de flécher son épargne vers des placements plus risqués mais toujours contrôlés.

En période d’inflation, les actions défensives se présentent comme une alternative

Les actions défensives peuvent être actuellement une alternative à l’aune de la crise énergétique et géopolitique que nous connaissons. Ces actions sont en général moins volatiles que les autres, et résistent plutôt bien aux changements de cycles. Naturellement, Il existe différentes actions défensives, avec chacune ses spécificités.

Les actions défensives à dividendes

Les actions défensives à dividendes élevés présentent les similitudes suivantes : des bénéfices récurrents depuis plusieurs années, un bon rendement et un ratio dividendes/bénéfices solide. Si les marchés baissent et si le pricing d’une de ces actions décroche, son rendement va devenir très élevé. Autrement dit, les investisseurs opportunistes vont devenir acheteurs, avec un prix qui va mécaniquement se redresser.

Veuillez sélectionner un ou plusieurs éléments dans la liste sur le côté.

Les commodities ou les biens de consommation de base

On l’a vu notamment pendant la Covid, les entreprises qui fournissent des services de première nécessité résistent très bien aux turpitudes du monde globalisé. Dans ce type d’actions défensives, on trouvera : les produits alimentaires ; l’hygiène de première nécessité et les produits ménagers. Dans les entreprises présentes dans le secteur des commodities, on retrouve par exemple des actions comme Carrefour, Nestlé, Walmart, Pfizer,etc…

Les ETF

Investir dans des trackers, ou ETF peut être une bonne idée si vous souhaitez investir dans du défensif. Les ETF sont cotés en bourse et offrent des frais réduits comparé aux autres fonds disponibles sur le marché. En optant pour un ETF, vous allez répliquer un indice boursier classique, comme le S&P 500 ou encore un indice de référence spécialisé. Par exemple, Lyxor MSCI World Consumer Staples, est un ETF qui suit les entreprises de consommation de base.

L’or

Nul doute que nous ne sommes pas sortis de l’inflation et que nous allons en avoir pour un bon moment, sous l’effet conjugué de la sortie de la pandémie avec les goulets d’étranglement dans la chaîne de production qu’elle a provoqué, la hausse des prix de l’énergie et la guerre en Ukraine. Un réflexe vieux comme le monde n’est jamais loin : investir dans le métal jaune. Ainsi, dès le second semestre 2021, l’once d’or s’est brutalement réveillée de sa torpeur lorsque les premières rumeurs inflationnistes se sont faites plus pressantes.

Pour investir dans l’or et tenter de se protéger de la hausse des prix, vous pouvez le faire de plusieurs façons comme investir dans des ETF indexés sur l’or qui reproduisent le parcours de sociétés agissant dans le mines d’or. Et bien sûr, posséder de l’or physique via des pièces ou des lingots.

Les cryptomonnaies

Le Bitcoin agira t-il comme une nouvelle réserve de valeur, pouvant être protégée de l’inflation ? Certains y voient l’avènement d’un nouvel or numérique… Pour l’heure, le doute est peut être encore permis. Il n’en demeure pas moins que le placement suscite un engouement croissant. Une nouvelle vague d’intérêt pour les cryptomonnaies n’est pas impossible dans les mois qui viennent, tant la finance décentralisée bouleverse tous les équilibres actuels, telle une lame de fonds. Voici celles qui pèsent le plus en 2022 : Bitcoin, Ethereum, Cardano, Solana, Avalanche, Terra, Polkadot, Cronos, Binance (BNB).

« Staker » pour lutter contre l’inflation

Si vous ne savez pas ce que veut dire « staker » en 2022, il va être temps de vous y mettre ! Quantité de plateformes proposent de rémunérer vos dépôts de cryptomonnaies, de manière à réaliser un rendement. Les rendements offerts sont parfois vertigineux, et il n’est pas rare de trouver des rendement supérieurs à 10% en contrepartie d’un engagement de dépôt de quelques semaines ou quelques mois.

Si vous restez méfiants au sujet de ce monde 3.0 qui vient, sachez qu’il existe des stable coins qui permettent de vous couvrir contre la volatilité habituelle des autres crypto-monnaies en vous délivrant des rendements intéressants. 

Pour commencer à investir dans la crypto, retrouvez ici notre sélection des plateformes les plus populaires.

Les SCPI

L’immobilier, en période d’inflation, est aussi un actif recommandé. En effet, la valeur de votre bien (physique ou via la pierre papier) aura tendance à augmenter en même temps que l’inflation. En effet, dans le locatif l’indice de référence des loyers est indexé à l’inflation. C’est banco à tous les étages.

Depuis quelques années, les SCPI ont explosé. Elles offraient un rendement parmi les plus intéressants dans le paysage de l’épargne en période d’inflation atone, mais elles pourraient s’avérer constituer un rempart efficace contre l’inflation. l’an dernier, elles ont délivré un taux de distribution de 4,5 % en moyenne.

A noter qu’il conviendra d’opter pour celles au plus fort rendement. En effet, si le rendement de votre SCPI net ne dépasse pas l’inflation, cette solution n’est pas judicieuse Il faudra donc opter pour les sociétés de gestion reconnues et qui offrent, années après années, des rendements supérieurs à 6%.

Voici la sélection des SCPI aux rendements les plus élevés en 2021.

Les obligations indexées sur l’inflation

Les obligations indexées à l’inflation sont des obligations souveraines. Ce marché représente environ 10% du montant des émissions de dette dans le monde.

Ici, les coupons sont tout simplement indexés à l’inflation. Contrairement à une obligation nominale, les revenus versés à l’investisseur ne sont pas déterminés en amont, car ils sont dépendants de l’évolution de l’indice de prix à la consommation.

Les obligations indexées sur l’inflation (ou linkers) protègent votre pouvoir d’achat dans les périodes inflationnistes et offrent donc une certaine protection contre celles-ci. En effet, la valeur de l’obligation s’adapte à l’inflation tous les six mois ou tous les ans avec un coupon qui s’ajuste au niveau nominal. Il est possible d’investir dessus via des fonds, mais aussi des ETF.