Se connecter S’abonner

Livret A : que vaut réellement sa revalorisation ?

Fin 2021, l’Observatoire de l’épargne réglementée estimait le livret A, détenu par 55 millions de Français, à un total de 343 milliards d’euros.

Livret A
Crédit : Sipa.

Il s’agit du placement préféré des Français. D’ailleurs, fin 2021, l’Observatoire de l’épargne réglementée estimait le livret A, détenu par 55 millions de Français, à un total de 343 milliards d’euros. En moyenne, chaque livret abrite 5.800 euros. Pourtant, malgré les nombreux avantages qu’il présente (possibilité d’ouverture dès 16 ans, autorisant le dépôt et le retrait de façon libre, capital garanti…), son taux de rémunération reste relativement faible.

Le livret A a dégringolé

Car celui-ci est bien en dessous des 8% d’intérêts qu’il accordait dans les années 80. Ainsi, en une quarantaine d’années, son taux de rémunération a dégringolé. En 2020, il n’était plus que de 0,50% avant d’être rehaussé à deux reprises pour atteindre 2% le 1er août 2022. Une rémunération financièrement inintéressante. « Le delta entre ce nouveau taux du livret A à 2 % et le taux d’inflation à 5,8 % illustre encore une perte de pouvoir d’achat de près de 3,8 %, si les Français laissent toute leur épargne sur ce livret », détaille à 20 Minutes Thomas Perret, fondateur de la fintech monpetitplacement.

En fait, le livret A doit permettre à ses titulaires d’affronter les épreuves de la vie ou de s’octroyer certains plaisirs. Aussi, pour ne pas trop y perdre, le plus judicieux est de n’y placer que trois mois de salaire. Et de placer les autres économies que l’on possède dans des placements plus rémunérateurs.