Se connecter S’abonner

Comment le PER tente de concurrencer l’assurance-vie

Le plan épargne retraite (PER) a séduit des millions de Français en trois ans, mais ses encours restent faibles face à l’assurance-vie. Les offres sont cependant de plus en plus nombreuses et variées.

Epargne retraite
iStock

Après trois ans d’existence, le Plan épargne retraite (PER) peut se targuer d’être un succès. Rien qu’auprès des assureurs, on en compte désormais quelque 3,5 millions pour un encours total chiffré à 43,6 milliards d’euros. À cela, il faut ajouter quelque 800.000 contrats conclus auprès des institutions de prévoyance, des mutuelles et des sociétés de gestion, rappellent Les Échos. Par nature concurrent de l’assurance-vie, le PER reste cependant loin derrière. Ces produits représentent en 2022… 1.826 milliards d’euros.

Les offres de PER se bousculent en fin d’année

Rien de comparable donc, mais du côté du plan épargne retraite, l’heure est à l’offensive. De nombreux acteurs ont décidé de lancer des versions plus personnalisées et attractives. Les offres se bousculent en fin d’année sur un marché qui se caractérise notamment par des avantages fiscaux. En effet, les versements volontaires sur un PER sont déductibles des revenus imposables dans la limite de 10 % des revenus professionnels. Ceux qui n’ont pas encore atteint ce plafond ont donc tendance à se manifester en automne.

On retrouve donc des PER low cost. Ces derniers peuvent notamment séduire les trentenaires, de plus en plus sceptiques quant à la pérennité du régime de retraite. Ceux de Nalo ou de Yomoni proposent ainsi des frais limités à 1,6 % par an. De son côté, Monaliza a décidé de se spécialiser uniquement sur ce produit et de proposer des simulateurs pour offrir une version adaptée à chaque client. Cela, toutefois, moyennant des frais de versement allant de 1,5 à 2 %. Yomoni défend quant à lui une offre en private equity, « qui vise des périodes longues, d’au moins dix ans », selon son dirigeant, interrogé par Les Échos.

Les offres sont si variées désormais qu’il risque d’être difficile pour un particulier de s’y retrouver. Un espace dans lequel s’est engouffré Active Asset Allocation qui a lancé un comparateur en ligne de gestions pilotées de PER et d’assurance-vie baptisé mespepettespilotees.fr. Il est encore en développement, mais intègre déjà une vingtaine de gestions pilotées dans sa version bêta.