Se connecter S’abonner

« Investir dans une startup : les raisons d’un engouement croissant »

Ces dernières années, notamment grâce à l’avènement de plateformes d’achat / vente d’actions de startups et sites de crowdfunding, le grand public s’intéresse de plus en plus aux sociétés innovantes non cotées pour investir une partie de son épargne. Pourquoi cet engouement ? Le point avec Quentin Lechemia, cofondateur de Caption.

Quentin Lechemia, cofondateur de Caption. Crédit : Caption.

Au-delà de l’adhésion purement idéologique que peut provoquer la mission d’une startup (comme supporter la transition écologique en finançant le développement d’une société greentech), il y a quatre raisons financières qui attirent les investisseurs particuliers.

Une recherche de surperformance

Si l’investissement dans le Private Equity est risqué (perte partielle ou totale du capital investi), il s’agit aujourd’hui de la classe d’actifs la plus rentable sur le long terme. Selon l’étude annuelle réalisée par France Invest, la performance globale du capital-investissement français sur 15 ans est de 12,2 % en moyenne par an. Il surperforme ainsi nettement les autres grandes classes d’actifs, qu’il s’agisse de l’immobilier (+6,3% par an entre 2007 et 2021) ou de la Bourse (+5,1% par an pour l’indice CAC 40).

Une diversification sans limite

Pour citer Ray Dalio, célèbre gérant du fonds Bridgewater, « la diversification est le Graal de l’investissement intelligent ». Avec un million de startups en France, chaque investisseur a potentiellement accès à un vaste ensemble d’opportunités dont la valeur reste à créer. Et grâce à des plateformes telles que Caption, il est désormais possible d’investir facilement dans des startups de secteurs différents et de maturités complémentaires, du seed au stade de licorne (société valorisée plus d’1 milliard d’euros, telles que BlaBlaCar ou Doctolib).

Un investissement décorrélé de la Bourse

Un autre avantage de la startup, et non des moindres, c’est l’accès à une classe d’actifs décorrélée de la Bourse. En effet, on observe régulièrement un décalage entre les tendances des valorisations de startups et celles des marchés cotés. En diversifiant avec de l’actif startup non cotée, vos chances d’éviter une chute de votre portefeuille global lors d’une baisse passagère ou lors d’une crise financière, sont plus grandes.

Une volatilité réduite

Contrairement à la Bourse ou aux crypto-monnaies qui peuvent connaître de fortes fluctuations en 24h, la valeur d’une startup est plus stable car les réévaluations de sa valorisation sont plus rares. Cette faible volatilité peut être source de sérénité pour l’investisseur qui n’a pas de décisions quotidiennes à prendre pour savoir si le moment est propice à acheter ou vendre. Investir dans une startup, c’est prendre un pari sur le moyen / long terme car les fenêtres de sortie sont moins fréquentes.
Pour conclure, si l’investissement en startup est largement démocratisé outre-Atlantique, cela commence à prendre en France. Cela devrait encore s’accentuer à l’avenir à mesure que les startups continuent de se financer auprès d’investisseurs privés, et tardent ainsi à faire leur introduction en Bourse.