Se connecter S’abonner

Immobilier: le marché des bureaux s’effondre au premier semestre

En Ile-de-France, la demande placée de bureaux a chuté de 40% au premier semestre 2020, par rapport au premier semestre 2019. Une évolution qui s’explique en grande partie par le confinement et qui concerne également les entrepôts logistiques et l'investissement.

Au second trimestre 2020, la recherche de bureaux par des particuliers, professionnels ou institutions qui ont trouvé leur bonheur a concerné une surface 197 500 m², ce qui équivaut à une baisse de 65% par rapport au second trimestre 2019, estime, dans un communiqué, le Groupement d’intérêt économique ImmoStat, spécialisé dans les grands indicateurs du marché de l’immobilier d’entreprise en Ile-de-France.

Cette chute des recherches puise ses racines dans le confinement marqué par la mise en place du télétravail et pèse sur les chiffres du premier semestre. Sur cette période, la baisse de la demande placée de bureaux atteint 40%, par rapport au premier semestre 2019. Sur cette période, elle n’a en effet porté que sur 667 500 m².

Des loyers plus élevés

À la toute fin du mois de juin, le communiqué précise que l’offre de bureaux en Ile-de-France s’établissait à 2 992 000 m². Soit une hausse de 5% par rapport au même moment en 2019. Quant aux loyers moyens, ils ont progressé. Celui pour les biens de seconde main, avoisine les 412 euros HT HC/m²/an, soit une hausse de 8% sur un an. Celui pour les biens neufs ou restructurés, progresse de 3%. Il atteint désormais 408 euros HT HC/m²/an. Mais comme l’indique ImmoStat, « le loyer facial correspond à la valeur inscrite au bail et ne tient pas compte des mesures d’accompagnement qui s’élevaient au trimestre précédent à 20,7 % et dont le niveau au second trimestre 2020 sera publié le mois prochain ».

Si la demande placée a reculé, le montant global des investissements en immobilier d’entreprise au premier semestre 2020 accuse également le coup. En France, il a atteint 11,4 milliards d’euros, soit une baisse de 20 % par rapport au premier semestre 2019. De son côté, le second trimestre 2020 s’inscrit en baisse de 58 % en atteignant quatre milliards d’euros. L’effondrement est encore plus marqué en Ile-de France, où le montant global des investissements en immobilier d’entreprise au premier semestre 2020 atteint 7,7 milliards d’euros, soit une baisse de 25%. Celle du second trimestre est de 64% en atteignant 2,6 milliards d’euros. 

Les entrepôts également concernés

Pourtant, le prix moyen des bureaux, tous types confondus, achetés en Ile-de-France pendant le second trimestre 2020, s’est élevé à 8 110 euros/m², droits inclus, ce qui correspond à une augmentation de 16% sur un an.

A LIRE >> Coronavirus : le marché des bureaux tourne également au ralenti

Les entrepôts logistiques ne dérogent pas à la tendance. Au premier semestre 2020, la demande placée d’entrepôts logistiques de plus de 5 000 m² en Ile-de-France et dans l’Oise s’est élevée à 296 900 m², soit 52% de moins qu’une année auparavant. Pour la France entière, la demande placée d’entrepôts logistiques de plus de 10 000 m² au premier semestre 2020 a atteint 932 800 m², à raison de 718 300 m² en région et 214 500 m² en Ile-de-France pour les transactions de cette taille. Par rapport au premier semestre 2019, la baisse globale est de 47 %.