Se connecter S’abonner

Marché de l’art : des ventes en recul mais un marché qui résiste

Le coronavirus n’a pas empêché les maisons de ventes aux enchères de poursuivre leurs activités. Malgré une baisse des chiffres d’affaires, les acheteurs sont toujours présents.

art

Face au Covid-19, les Cassandre pronostiquaient un effondrement du marché de l’art et une baisse vertigineuse des prix. Il n’en a rien été. Si les grands salons ont été annulés les uns après les autres sans que leurs solutions de visites en ligne ne rencontrent un franc succès auprès des acheteurs, les maisons de ventes aux enchères ont maintenu le cap et enregistré de beaux résultats. Certes, le chiffre d’affaires est en baisse dans des proportions variables. Sotheby’s France connaît une chute de 51 %
de ses enchères, qui s’établissent à 173 millions d’euros ; Artcurial, de 25 %, à 150 millions ; Aguttes, de 19 %, à 47 millions ; Christie’s, de 14 %, à 221,3 millions d’euros ; et Ader, de 8 %, à 32 millions. Avec 25,4 millions de ventes, Tajan perd environ 30 %. Quant à l’hôtel Drouot, fermé pendant trois mois alors qu’il accueille normalement de 3 000 à 4 000 personnes par jour, son chiffre d’affaires recule de 45 %, passant de 372 à 205 millions d’euros.

Les vacations se sont poursuivies

Mais les vacations, moins nombreuses, se sont poursuivies malgré les restrictions, le confinement et la réticence des collectionneurs à mettre en vente leurs objets dans un contexte si peu propice aux achats « coups de cœur ». Pour contourner ces obstacles, tous les intervenants ont multiplié les ventes en live à huis clos et celles exclusivement en ligne. Et ce nouveau mode d’acquisition a séduit. Alexandre Millon, de la société homonyme, annonce ainsi un bond de 300 % des ventes en ligne. Interencheres, le premier site de ventes aux enchères en France, qui a connu une progression de 73 % de son chiffre d’affaires, souligne qu’une vente live était suivie en moyenne par 300 internautes, soit près de deux fois plus qu’en 2019. La communauté d’enchérisseurs s’est enrichie, avec plus de 20 000 créations de compte en moyenne par mois (+ 37 %) !

Exploit de Sotheby’s

Au niveau international, les deux poids lourds du marché, Christie’s et Sotheby’s, ont organisé de véritables shows entre Hongkong, Londres, New York et Paris, le second accomplissant l’exploit de vendre en dix minutes un triptyque de Francis Bacon pour 84,6 millions de dollars. Si l’on se limite à la France, les enchères millionnaires ont été nombreuses. Malgré le Covid-19, la demande est toujours bien là, les œuvres d’art étant considérées en ces temps troublés comme des valeurs refuges.

Conscientes de ce fait, les maisons de ventes anticipent. L’hôtel Drouot améliore les services aux enchérisseurs, Christie’s agrandit son siège parisien, Sotheby’s a acquis les locaux de la galerie Bernheim-Jeune. En attendant la reprise des grandes foires et salons, les ventes aux enchères vont donc continuer.