Se connecter S’abonner

L’Europe va-t-elle se doter d’un euro numérique ?

La Banque centrale européenne (BCE) doit décider l’été prochain si elle compte créer un euro numérique, ou non.

BCE
Crédit : iStock.

Une consultation citoyenne avait été lancée entre octobre 2020 et janvier 2021 sur la création d’un euro numérique. Mercredi 14 avril, la Banque centrale européenne (BCE) s’est félicitée d’avoir reçu plus de 8.200 réponses de la part de citoyens principalement (94% des répondants) et de professionnels. Ainsi, la principale préoccupation des répondants concernant cette monnaie virtuelle est la protection de la vie privée (pour 43% des répondants). Ensuite, la sécurité occupe la seconde place, soit 18%, puis la possibilité de payer dans toute la zone euro (11%), sans frais supplémentaire (9%) et hors ligne (8%). « Nous mettrons tout en œuvre pour garantir qu’un euro numérique réponde aux attentes des habitants de la zone euro telles qu’exprimées lors de cette consultation publique », promet Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE.

Autre constat, plus de deux tiers des répondants à cette consultation souhaiteraient que les intermédiaires permettant de recourir à cet euro numérique fournissent des outils performants et innovants, et voudraient que la monnaie soit intégrée dans les systèmes bancaires et de paiement existants. En plus des paiements de base en euro digital, ils aimeraient des services supplémentaires. Un quart pense que cette monnaie devrait rendre les paiements entre pays européens plus rapides et moins onéreux.

Allemands, Italiens et Français

De plus, certains voudraient aussi que l’euro numérique puisse être utilisé hors zone euro, mais de façon limitée. De nombreuses suggestions techniques ont été envoyées à la BCE grâce à cette consultation. Elle a recueilli des réponses provenant d’Allemagne (47%), d’Italie (15%) et de France (11%). Cependant, cette répartition n’est pas représentative de la population européenne puisque la consultation était ouverte sur la base du volontariat.