Se connecter S’abonner

Bitcoin : fort rebond à plus de 50.000 dollars pour la cryptomonnaie

Après plusieurs mois de recul, la valeur du bitcoin a bondi de 70% depuis juin, boostée par l’intérêt renouvelé des investisseurs pour la cryptomonnaie.

bitcoin

Le bitcoin repart vers les sommets. Après un printemps difficile, marqué par un recul sous la barre de 30.000 dollars, la cryptomonnaie a finalement retrouvé les faveurs des investisseurs. Résultat, sa valeur a bondi de 70% depuis juin, franchissant le seuil symbolique des 50 000 dollars l’unité. Plus précisément, 50 249 dollars, soit son niveau le plus haut depuis mai, atteint ce lundi 23 août après une nouvelle hausse de 2%. Selon les experts, le bitcoin pourrait même tendre vers les 100.000 dollars. 

Un niveau record du bitcoin en avril

« La nouvelle fourchette de négociation pourrait se situer entre 40.000 et 50.000 dollars », a précisé Rick Bensignor, de Bensignor d’Investment Strategies, ce lundi. L’unité est encore pour l’instant très loin du niveau record du bitcoin atteint en avril, soit légèrement au-dessous de 65.000 dollars. Peu après, la cryptomonnaie avait commencé à chuter, notamment en raison du durcissement des législations chinoises contre les mines de bitcoins dans le pays. Ces mines alimentent en effet près de 80% du commerce mondial de cryptomonnaies, fonctionnant en partie grâce à des centrales à charbon. De son côté, l’ancien président américain, Donald Trump, était allé jusqu’à qualifier le bitcoin d’« escroquerie » qui faisait « concurrence au dollar » lors d’une intervention sur la chaîne de télévision Fox Business.

Des investisseurs de premier plan

Autre facteur décisif dans ce recul, la décision du patron de Tesla, Elon Musk, de ne plus accepter le bitcoin comme moyen de paiement, précisément du fait de son fonctionnement et de son impact sur l’environnement. Le PDG du fabriquant américain de véhicules électriques Tesla a toutefois nuancé sa décision par la suite, en indiquant qu’il accepterait de nouveau les paiements en bitcoin quand la devise virtuelle sera moins polluante. Depuis, plusieurs autres investisseurs de premier plan, dont le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, ont également manifesté leur intérêt.