Se connecter S’abonner

Un financier américain prédit l’effondrement des cryptomonnaies

Selon John Paulson, qui a bâti sa fortune et sa carrière en pariant sur l’éclatement de la bulle immobilière, les cryptomonnaies risquent à tout moment de connaître le même sort.

cryptomonnaies
Crédit: iStock.

Après avoir dégringolé sous la barre des 30.000 dollars, le bitcoin est reparti à la hausse en août… mais pour combien de temps ? À en croire le financier américain John Paulson, les cryptomonnaies pourraient connaître un avenir bien sombre. « Je ne recommanderais à personne d’investir sur les cryptomonnaies, qui n’ont aucune valeur », a affirmé l’ancien gérant du hedge fund Paulson & co lors d’une interview sur Bloomberg TV, jouant les Cassandre. Ses déclarations ont toutefois de quoi inquiéter. 

L’exubérance des cryptomonnaies en cause

En 2007, John Paulson est passé à la postérité en étant l’un des rares à parier sur l’éclatement de la bulle immobilière. Un flair qui lui a permis de bâtir sa fortune. En un an, il aurait amassé près de 4 milliards de dollars, obtenant en prime une réputation de véritable oracle dans le milieu de la finance. Quinze ans plus tard, il prédit désormais aux cryptomonnaies une trajectoire similaire à celle du marché immobilier, faisant trembler les investisseurs. « C’est une bulle et sa  valeur ne monte que parce qu’il y a une offre limitée. Une fois que l’exubérance disparaîtra ou la liquidité se tarira, elles convergeront vers zéro », a-t-il estimé dans son interview.

Un risque de baisse illimitée pour le bitcoin

Le financier n’envisage pas toutefois de tenter de reproduire son coup de maître de 2007, la donne étant loin d’être la même. Juste avant l’éclatement de la bulle immobilière, John Paulson savait qu’en vendant à découvert des obligations dont la durée était limitée et qui se négociaient avec un écart de 1% par rapport aux bons du Trésor, il ne pourrait pas perdre plus que cet écart sur le long terme. « Dans la crypto, il y a une baisse illimitée. Dans le cas du Bitcoin, il est passé de 5.000 dollars à 45.000. C’est juste trop volatil pour être vendu à découvert », a-t-il expliqué.