Se connecter S’abonner

Cryptomonnaies : un « livret » rémunéré à 5%

La plateforme d’échanges de cryptoactifs propose un placement à court terme très rémunérateur. Un produit risqué fonctionnant avec un stablecoin controversé, le Tether.

cryptomonnaies
Crédit: iStock.

Obtenir 5% de rendement annuel garanti pour un placement bloqué seulement 3 mois, telle est la promesse de Coinhouse. La plateforme française d’échange de cryptomonnaies vient de lancer le Livret Crypto. Malgré l’utilisation du terme livret, ne vous trompez pas ! Ce placement n’a rien à voir avec les traditionnels livrets bancaires. Comme tout bon épargnant, vous connaissez d’ailleurs aujourd’hui la faiblesse de rémunération des liquidités. Le taux d’intérêt du Livret A est toujours plafonné à 0,5% annuel ! De fait, le Livret Crypto est avant tout un investissement spéculatif très risqué.

Comment ça marche

Coinhouse propose d’investir dans un « stablecoin », c’est-à-dire un crypto-actifs, en l’occurrence le Tether, dont la valeur est normalement indexée sur celle du dollar. Dans les faits, la parité avec la devise américaine n’est nullement garantie. Sa société émettrice vient d’ailleurs d’être épinglée sur ce sujet par le CFTC (Commodity Futures Trading Commission). Les Tether (USDT) seront ensuite placés dans différents supports pour obtenir un rendement à court terme. Concrètement, Coinhouse va par exemple les prêter en échange d’une rémunération. La plateforme va ainsi utiliser tous les outils de la finance décentralisée (Defi ou services de prêt, d’apport de liquidité), de la finance centralisée (Cefi ou solutions de placements tiers sur crypto-actifs ), ou encore du stacking (fait de valider des blocs de crypto-actifs nouvelles créés en échange d’une rémunération)…Au total, Coinhouse peut faire appel à 16 intermédiaires différents (Uniswap, Curve, Compound…) pour garantir son taux de 5%.

Un ticket d’entrée élevé

Comprendre la gestion de ce produit nécessite donc de s’y connaître vraiment en crypto-actifs. De prime abord, ce livret est présenté avec de sérieux atouts. « Aucun frais ne sera facturé à l’épargnant, Coinhouse garantit pour trois mois le taux annualisé de 5%, et se rémunérera sur le différentiel de taux obtenu grâce aux placements des Tether investis dans les différents supports retenus », explique Romain Saguy, directeur marketing et commercial de Coinhouse. Mais il sera difficile de savoir combien obtiendra réellement Coinhouse de l’argent confié.

Autre bémol, il faut une mise de départ de minimum 50 000 (USDT), soit environ 43 100 euros pour accéder au Livret Crypto. Coinhouse espère bien à l‘avenir faire descendre le ticket minimum, pour le rendre accessible à tous. Le placement n’est bloqué que pendant trois mois. Mais prudence : à l’issue de la période, Coinhouse prévoit une tacite reconduction de l’investissement. Et le taux de 5% pourra alors évoluer. De même contrairement aux livrets classiques, le capital n’est pas garanti !

De nombreux risques inhérents aux cryptomonnaies

Les risques sont de fait nombreux avec ce placement. D’abord, il y a celui portant sur la devise. Si le cours du dollar monte, vous récupérerez moins d’euros. Ensuite, le risque de contrepartie est très élevé. Il suffit que certains intermédiaires utilisés par Coinhouse ferment boutique ou que les actifs soient volés par un hacker. La perte en capital peut alors être totale. « Positionné comme la première crypto- banque européenne, Coinhouse souhaite démocratiser les placements en crypto-actifs. Mais il est vrai que notre livret s’adresse surtout pour le moment aux initiés ou aux entreprises qui souhaitent doper une partie de leur trésorerie », complète Romain Saguy. Si vous êtes néophyte sur les cryptomonnaies, passez votre chemin.