Se connecter S’abonner

Le PSG veut développer sa cryptomonnaie

Après avoir lancé le PSG Fan Token en 2020, le club de foot parisien continue son incursion dans le monde des cryptomonnaies, avec la signature d’un partenariat avec la plateforme d’échanges, crypto.com en septembre dernier. Une façon encore d’accroître à terme ses ventes de produits dérivés.

Crédit : Wikimedia Commons/Zakarie Faibis

Et si le Paris Saint Germain jouait un coup d’avance ? En janvier 2020, le Onze parisien émettait 20 millions de jetons numériques ou tokens, au prix de 2 euros l’unité, avec la plateforme de transactions Socios pour les diffuser. L’été dernier, il en distribuait une partie à sa nouvelle recrue, l’Argentin Lionel Messi. Cette cession de tokens permet « de l’impliquer davantage lui et les fans qui en ont acquis, dans la bonne marche de son équipe puisque ses jetons donnent une voix consultative sur certaines décisions de la vie du Club » souligne le cofondateur de Netinvestissement, Karl Toussaint du Wast. Mais dans une certaine limite. Car « ils ne pourront pas se prononcer sur sa gestion financière ou un recrutement » tempère-t-il.

En septembre dernier, le PSG a ensuite conclu un partenariat avec une autre plateforme, crypto.com, leader mondial des tokens du sport, pour rendre plus accessibles ces $PSG Fan Token. Une façon encore de renforcer les interactions avec sa communauté. « Ses cryptos permettront au PSG de proposer des produits dérivés qui collent mieux aux attentes des fans » reprend le dirigeant de NetInvestissement. Sur ce point, le foot dispose d’un boulevard : malgré un milliard de fans, Manchester United et son budget de 750 millions d’euros ne réalisent par exemple que… 0,60 euros de ventes par supporters !

Quant à ce PSG Fan Token, il demeure un placement de long terme : après un plus haut de 55 euros quelques heures avant l’arrivée de Messi, il est retombé autour de 18 euros. Selon CoinMarketcap, sa capitalisation de 51 millions d’euros pour trois millions de jetons (sur un total de vingt millions programmés) en fait la première crypto du foot… mais seulement la 609e mondiale.