Se connecter S’abonner

Cryptomonnaies : les fraudes et les vols en hausse de 600% entre 2020 et 2021

Les fraudes concernant les cryptomonnaies ont explosé depuis 2020 selon un rapport.

bitcoin
Crédit : iStock.

Entre 2020 et 2021, les pertes de cryptomonnaies, causées par des vols ou des fraudes, ont augmenté de 600%. C’est le constat du rapport Elliptic, cité par BFMTV le 1er décembre. Tous les jours, de nouvelles cryptomonnaies sont créées, mais parfois, il s’agit d’escroqueries déguisées. La somme totale subtilisée a atteint 10,5 milliards de dollars en 2021, alors qu’elle était de 1,5 milliard l’année précédente. Pourtant, le vol direct reste minoritaire : en tout, les pertes de valeur d’une cryptomonnaie, soit « protocol losses » en anglais, à cause de la perte de confiance envers la plateforme qui a émis le cryptoactif, se monteraient à dix milliards de dollars.

Deux acteurs représentent une grande partie de ces pertes, l’Ethereum et la société Binance. La première est une blockchain créée en 2015 dont la monnaie est l’Ether, et elle totalise plus de 147 milliards de dollars, précise la chaîne d’information. L’autre est une plateforme d’échange basée en Chine, qui représente 19,7 milliards de dollars. Mais Binance a été interdite au Royaume-Uni et elle a des ennuis avec la justice de plusieurs autres pays d’Europe. Entre les fausses start-up et les fonds d’investissements pas nets, les escroqueries sont nombreuses.

« Squid Game »

Concernant les faits de vols avérés, les escrocs ont profité de certaines tendances : par exemple, la cryptomonnaie inspirée de la série Squid Game, citée par futura-sciences.com. L’investissement avait l’air douteux, notamment en raison des fautes sur le site internet et des partenariats tous plus prestigieux les uns que les autres : Netflix, Microsoft, et même le fondateur de Tesla, Elon Musk. Les créateurs, après avoir vu la monnaie cotée à 2.800 dollars, ont disparu avec l’argent et la valeur du « Squid coin » est repassée à 0. Une autre fausse cryptomonnaie, « Mando » pour The Mandalorian, a berné des centaines d’étudiants américains, parce qu’elle avait été approuvée par des TikTokeurs. Les fonds investis ont disparu dans la nature.