Se connecter S’abonner

Cryptomonnaies : le secteur liste 20 propositions à l’attention des candidats à la présidentielle

L’Association pour le développement des actifs numériques (Adan) a publié une note destinée aux candidats à l’élection présidentielle de 2022. Elle recense 20 propositions nécessaires au développement de l’écosystème des cryptomonnaies.

cryptomonnaies
Crédit: iStock.

Le secteur des crypto-actifs est en pleine croissance. En effet, 8% des Français détiennent des jetons numériques, selon les chiffres de l’Association pour le développement des actifs numériques (Adan). Alors, avec l’idée de voir se développer davantage l’écosystème des cryptomonnaies, elle a publié un manifeste dans lequel elle liste 20 propositions destinées aux candidats à l’élection présidentielle de 2022. Mise en ligne mardi 25 janvier, cette note rappelle, qui plus est, qu’« avec un pic de capitalisation mondiale à plus de 3.000 milliards de dollars fin 2021 (…) la diffusion de cette nouvelle classe d’actifs dans notre économie n’est plus un épiphénomène ».

Mieux, les crypto-actifs « regorgent d’opportunités en matière d’emplois, de financement de l’économie, de responsabilité sociétale, de sécurité, de cohésion des territoires, et d’efficacité de nos politiques publiques ». L’Adan insiste également sur le fait que la France et l’Europe sont bien placées dans l’environnement ultra-concurrentiel des cryptomonnaies, grâce à la présence sur leur territoire de talents mondialement reconnus et d’une réglementation précurseur. Mais, puisque la course à l’innovation est déjà lancée, l’association émet des propositions qui permettront de faire mieux encore.

Emploi, sécurité, environnement… et cryptomonnaies

La première proposition tient donc tout simplement à « identifier explicitement la blockchain et les crypto-actifs comme des technologies d’avenir et [à] définir une stratégie nationale d’accélération pour l’innovation qui y soit consacrée ». L’association souhaite également « favoriser l’essor de crypto-actifs d’initiatives privées et européennes adossées à l’euro », là encore afin d’asseoir la souveraineté numérique de l’Hexagone, pour y faire émerger des champions de la finance. D’autres mesures visent à soutenir la croissance des entreprises. C’est le cas, notamment, de la création des guichets dédiés au financement des technologies blockchain et des crypto-actifs pour les investisseurs publics. La mise en place des mécanismes fiscaux permettant aux investisseurs réalisant des plus-values en cryptomonnaies de les réinvestir dans l’économie réelle, notamment dans le financement des entreprises, est également souhaitée.

En matière d’emploi, l’Adan verrait d’un bon œil l’alignement du régime d’attribution gratuite d’actifs numériques par une entreprise sur le régime d’attribution gratuite d’actions. La note déroule ainsi les propositions autour de thèmes forts comme la sécurité, l’environnement, mais aussi la formation.