Se connecter S’abonner

Un milliard de détenteurs de cryptos en 2030 ?

A l’instar de la démocratisation du web à partir des années 1990, les cryptos pourraient suivre un engouement semblable dans les années à venir, selon le Boston Consulting Group.

cryptomonnaie
Crédit: iStock.

L’adoption de la monnaie numérique devrait progresser ces prochaines années, tant auprès du grand public que des institutionnels, selon une étude du Boston Consulting Group (BCG) publiée conjointement avec Bitget et Foresight Ventures et repérée par BFM Crypto. Pour le moment, le marché est disparate. Les Etats-Unis sont la partie du monde la plus largement investie dans les cryptos. Le portefeuille moyen atteint 18.000 dollars par détenteur, représentant 0,4% de la fortune totale individuelle. A l’inverse, c’est l’Afrique qui est pour l’heure la moins présente dans le monde de la crypto. Montant moyen détenu : 190 dollars, d’après cette étude.

Trois fois plus d’utilisateurs qu’aujourd’hui

Mais la tendance est bel et bien à la hausse un peu partout, malgré la récente dégringolade sur le marché des cryptos. L’étude, qui calque le nombre de détenteurs de cryptomonnaies sur les utilisateurs du « Web3 » (ce « troisième âge » du web, décentralisé et largement tourné vers la blockchain), tout en regardant la courbe de progression des utilisateurs d’Internet dans les années 1990, arrive à cette conclusion. La tendance est certes « difficile à prédire », convient le BCG, mais si la tendance de l’adoption des cryptomonnaies continue, le nombre total d’utilisateurs devrait atteindre 1 milliard en 2030 », souligne l’étude. Soit trois fois plus qu’aujourd’hui : pour le moment, « seuls » 300 millions d’individus se sont jetés à l’eau.

Les investisseurs particuliers sont traditionnellement les plus gros détenteurs d’actifs numériques, mais les institutionnels renforcent leurs positions. Parmi les investisseurs institutionnels, les hedge funds et les sociétés de capital risque se montrent de plus en plus gourmands, selon le BCG. D’après le site Cryptofundresearch, ces acteurs auraient doublé leur exposition, pour représenter 70 milliards de dollars. Les fonds traditionnels de private equity sont aussi entrés dans la course, à l’image de Bain Capital, qui a décidé de lancer un fonds crypto en mars dernier. Et même les fonds de pensions, particulièrement averses au risque, commencent à s’y intéresser. Ils investissent soit au travers d’ETF, soit indirectement via des sociétés de blockchain.

Les grandes entreprises dans la course

Signe de la démocratisation de la monnaie virtuelle au-delà des seuls particuliers : des entreprises de premier plan telles Square, Paypal ou Mastercard, qui pour ces dernières ont lancé leurs services de transactions en cryptos, comptent parmi les acteurs présents dans ce segment. Du côté des banques, encore plutôt réticentes, Morgan Stanley a déjà commencé à donner accès à sa clientèle fortunée à des fonds Bitcoin en mars 2021.