Se connecter S’abonner

L’AMF alerte contre des appels prétextant aider à récupérer des fonds

Selon plusieurs témoignages relayés par l’AMF, une cinquantaine d’épargnants ont été contactés par un faux ingénieur censé les aider à récupérer leurs crypto-actifs.

AMF
Crédit : iStock.

Prudence en décrochant le téléphone. Jeudi 12 janvier, l’Autorité des marchés financiers (AMF), alerte en effet le public contre une campagne massive d’appels illégaux de personnes disant travailler pour l’AMF. Plus précisément, selon plusieurs témoignages relayés par l’institution financière, après avoir subi une arnaque aux monnaies cryptées, une cinquantaine d’épargnants ont été contactés par un « ingénieur » qui était supposé leur apporter une assistance technique afin de leur permettre de récupérer leurs crypto-actifs « directement sur la Blockchain ».

L’AMF appelle à la plus grande prudence

Face à ce type d’appels, l’AMF appelle à la plus grande prudence. Modifier un numéro de téléphone qui s’affiche au moment d’un appel est techniquement simple. Cette technique porte un nom, le « spoofing » téléphonique, que de nombreux escrocs utilisent aussi en se faisant passer pour des banquiers, avec pour objectif final celui de soutirer de l’argent aux victimes. Dans ce cas précis, on peut également parler d’« arnaque à la récupération » (« recovery room scam »). Celle-ci a été observée dans de nombreux pays (Royaume-Uni, Chypre, Belgique, etc.) et consiste à usurper l’identité de superviseurs, d’autorités ou d’administrations.

Depuis trois ans, ce phénomène prend de l’ampleur. Les victimes peuvent également être dupées via de faux sites web ou de faux e-mails, mais aussi de faux courriers qui sont estampillés de faux tampons ou logos. Mais l’AMF le rappelle : en aucun cas, elle n’entre en contact avec les épargnants de son propre chef pour leur permettre de récupérer des fonds perdus dans le cas d’un investissement assimilé à une fraude. Même chose en ce qui concerne sa capacité à indemniser les victimes. Ces dossiers sont immédiatement transmis au parquet.

Pour faire cesser ces agissements, l’AMF n’exclut pas des sanctions, bien au contraire. Elle encourage les personnes qui reçoivent ces appels frauduleux à signaler ces sollicitations, et à ne surtout pas y donner suite. Pour faire remonter l’information, il est possible de remplir un formulaire à son centre de relations avec le public, AMF Epargne Info Service, sur son site internet. Le plus important reste de ne pas communiquer ses données personnelles (mail, RIB, pièce d’identité, téléphone…) à des sites dont il est difficile d’attester la fiabilité ou à des personnes inconnues.