Se connecter S’abonner

Epargne salariale et retraite : ne négligez pas vos plans

L’année 2021 n’a pas forcément été un bon cru pour l’épargne salariale des retraites, en dépit des effets de la Loi Pacte. Explications.

Epargne retraite
iStock

2021, un bon cru pour l’épargne salariale et retraite ? À première vue oui, les effets de la Loi Pacte ont joué à plein. De nouveaux épargnants ont pu en bénéficier. Les entreprises ont, quant à elles, été largement incitées à partager leurs profits avec leurs salariés. Mais du côté des performances financières, le constat est plus mitigé ! Sur les 167 fonds (FCPE, sicav, FCP) analysés par le dernier baromètre du cabinet de conseils Mercer, les résultats sont très disparates. En moyenne, ces supports ont affiché entre -1,95% à +24,21% selon la prise de risque.

Les fonds qui ont le plus performé

Sans surprise, il fallait s’orienter vers des fonds à dominante actions pour revaloriser le plus cette épargne. Plus précisément, ceux ciblant les actions européennes ont été les plus porteurs. Ils ont affiché des gains moyens allant de 15,70% pour le moins bon à 38,46% pour le meilleur. Les supports sur les actions internationales ou dédiées aux actions PEA-PME ont eux aussi été porteurs, avec des performances moyennes supérieure à 20%. Du côté des fonds diversifiés, les dynamiques n’ont pas démérité (+17,76% en moyenne). En revanche, les expositions plus prudentes ont enregistré des pertes ou des gains très limités (voir tableau).

Source: Mercer

Pas de placement par défaut

La gestion financière des régimes d’épargne retraite et d’épargne salariale reste complexe. Elle est généralement peu suivie dans la durée par les entreprises rappelle Mercer. De nombreux plans restent donc majoritairement investis dans des supports aux performances décevantes. Il est vrai aussi que les salariés ne font pas les bons choix. « Encore trop d’épargnants via leur PEE (plan d’épargne entreprise) placent par défaut sur des supports monétaires. Ceux-ci sont présentés comme les fonds les plus sécurisés alors que depuis plusieurs années, leurs performances s’érodent d’année en année », prévient Benjamin Sanson, responsable conseil épargne retraite et salariale chez Mercer.  

D’où l’importance de faire des arbitrages réguliers (au moins une fois par an pour votre épargne salariale). Ces derniers doivent tenir compte de votre profil et de vos éventuels projets à financer (constituer une épargne pour la retraite, pour l’achat d’une résidence principale…).

Des gestions pilotées retraite performantes

Autre enseignement du baromètre, les performances des gestions pilotées en épargne retraite sont plutôt bonnes. Les plans de retraite individuels ont été épinglés pour leur niveau de frais excessifs. Les plans d’épargne retraite collectifs enregistrent quant à eux de très bons résultats. « Une des ambitions affichées de la Loi Pacte était de les redynamiser, mission réussie au regard des performances, détaille Benjamin Sanson. La meilleure gestion pilotée a ainsi offert l’an passé un gain de 47% pour une personne ayant un horizon de plus de 25 ans avant son départ à la retraite avec un dispositif obligatoire. » En moyenne, les salariés disposant d’un Pero (Plan d’épargne retraite obligatoire) ont gagné 13,51% en 2021. C’est 9,42% pour les détenteurs de Percol ( nouveau Perco).

Source: Mercer