Se connecter S’abonner

Epargne : les Français prêts à économiser plus en cas de reconfinement

Si le gouvernement venait à annoncer une nouvelle période de confinement, mercredi 28 octobre, les Français seraient 37% plus nombreux à épargner.

Quatre fois plus de Français ont l’intention de réduire leurs dépenses pour épargner plus, en cas de reconfinement, indique une étude réalisée par Odoxa pour le compte du groupe d’assurance Aviva. Parallèlement, ils ne sont que 9% à prévoir une hausse de leur consommation.

Les Français seraient en fait plus inquiets que leurs voisins européens, face à la crise sanitaire et à ses retombées économiques. Selon l’étude, 57% des Français sont inquiets pour leur avenir personnel contre 54% pour des Européens. Les 65 ans et plus sont les plus préoccupés par la situation. Ils sont 64% à se dire inquiets, comme 62% des femmes et 60% des foyers disposant de revenus modestes.

85 milliards entre mars et juillet

Alors, en cas d’un nouveau confinement, les Français qui le peuvent souhaitent recourir à l’épargne. Lors du confinement décrété entre le 17 mars et le 11 mai dernier pour freiner l’épidémie de coronavirus,  les dépôts bancaires avaient déjà atteint un niveau record de plus de 85 milliards d’euros de mars à juillet 2020 d’après les chiffres de la Banque de France.

Quid du type de placement privilégier ? Dans un contexte anxiogène, 78% des Français comptent miser sur un placement sûr. Les placements offrant de meilleurs rendements, mais plus risqués, ne tentent que 22% des sondés.

Bien préparer leur retraite

L’étude précise également que seuls 24% des Français estiment que le système actuel permet de bénéficier d’une pension de retraite correcte (soit quatre points en moins par rapport à septembre 2019). Et 49% d’entre eux déclarent que la réforme à venir les obligera à épargner davantage pour la préparer. Dans ce contexte, 27% des sondés comptent placer leur argent sur un livret, 14% veulent recourir à un produit d’épargne retraite complémentaire et 13% une assurance-vie.

Toujours dans la perspective de préparer leur retraite, 43% des Français estiment qu’il vaut mieux acheter sa résidence principale. Les Européens ne sont que  19% à penser ainsi. A l’inverse, quelque 37% des Français pensent qu’il vaut mieux mettre de l’argent chaque mois sur un livret contre 53% des Européens. Ce que leur situation financière ne leur permet pas toujours de faire.