Se connecter S’abonner

Livret A : vers une nouvelle hausse du taux en août

En fonction de l’inflation et des taux interbancaires à court terme de la zone euro (ESTER), le taux de rémunération du livret A pourrait atteindre 2 % en août.

Livret A
Crédit : Sipa.

A l’occasion de la présentation du rapport annuel de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), mardi 31 mai, plusieurs responsables de la Banque de France ont pris la parole pour évoquer la situation économique actuelle. L’inflation a bien sûr été évoquée, ainsi que ses conséquences sur le livret A.

Le directeur de l’institution, François Villeroy de Galhau, a confirmé que le niveau de rémunération du placement préféré des Français devrait à nouveau augmenter. « Il faut s’attendre à une nouvelle hausse », a-t-il déclaré, sans s’étendre sur le montant de celle-ci.

Un livret A à 2 % ?

Il est néanmoins possible de faire des projections raisonnables. En effet, le taux du livret A n’est pas décidé de manière totalement arbitraire. La Banque de France doit faire une recommandation au gouvernement le 15 juillet prochain.

Pour cela, elle se base sur le niveau de l’inflation et des taux interbancaires à court terme de la zone euro (ESTER) sur les six derniers mois. L’inflation sur un an au mois de mai était de 5,2 %. Sur la période de janvier à juin, elle devrait être environ de 4,5 %. Associée à un ESTER en baisse d’environ 0,58 % au cours des derniers mois, cela aboutit à un taux de rémunération du livret A de près de 2 %.

Cependant, le gouvernement est libre d’aller au-delà afin de limiter l’impact de l’inflation pour les ménages. Ainsi que de renforcer le financement du logement social auquel contribue le livret A. Mais il pourrait également vouloir limiter l’attrait de l’épargne pour ne pas nuire à la consommation.

Les Français ont massivement épargné durant la pandémie. Ils avaient également déposé beaucoup sur le livret A en début d’année, motivés par un taux doublé à 1 % et les crises internationales. Mais cette tendance pourrait s’essouffler, la durée de la crise contraignant les ménages à piocher dans leur épargne de précaution.