Se connecter S’abonner

Bon mois de mai pour la collecte du Livret A

Pour le Livret A, après 2020 et 2021, c’est la troisième collecte la plus importante pour un mois de mai depuis 2009.

Livret A
Crédit : Sipa.

Le Livret A a engrangé 1,37 milliard d’euros au mois de mai, un solde net en baisse par rapport au mois précédent et à l’an dernier, selon les chiffres dévoilés mercredi 22 juin par la Caisse des dépôts. La collecte nette réalisée le mois dernier par ce placement, très populaire, défiscalisé et dont les fonds sont accessibles à tout moment, est inférieure aux chiffres de 1,87 milliard d’euros d’avril et 1,81 milliard de mai 2021.

Après 2020 et 2021, c’est néanmoins la troisième collecte la plus importante pour un mois de mai depuis 2009, la pandémie de Covid-19 ayant encouragé la constitution d’épargne.

Le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) a pour sa part engrangé 160 millions d’euros nets, soit moins que les 420 millions de mars, et que les 510 millions d’il y a un an. Au total, le surplus de dépôts du Livret A et du LDDS a totalisé 1,53 milliard d’euros sur le mois, ce qui a porté l’encours total à 487,4 milliards d’euros.

Une nouvelle hausse du livret A en août

Géré conjointement par la Caisse des dépôts et les réseaux bancaires, le Livret A sert essentiellement à financer le logement social, tandis que le LDDS est dédié à l’économie sociale et solidaire, ainsi qu’aux économies d’énergie dans les logements. Ils sont souvent considérés comme des placements refuge. L’année dernière, les Français ont déposé 15,17 milliards d’euros de plus qu’ils n’en ont retiré sur leurs Livrets A, et 3,94 milliards d’euros sur leurs LDDS.

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a par ailleurs confirmé mercredi 22 juin au micro de RTL que le taux du Livret A connaîtra une nouvelle hausse en août. Il est depuis le 1er février fixé à 1%, contre un plancher de 0,5% auparavant.

Au total, 81,5 % des Français détenaient un livret A, avec un bas de laine moyen de 5 500 euros. À ce jour, sept millions de Français détiennent un livret d’épargne populaire, rémunéré à 1 %, dont l’ouverture est soumise à des conditions de ressources. 15 millions pourraient en réalité y prétendre.