Se connecter S’abonner

Livret A : une hausse « possible » du taux à 2%, selon la Banque de France

En février, la rémunération du livret A était déjà passée de 0,5% à 1%. Elle pourrait à nouveau doubler après la confirmation de l’inflation pour juin, à 5,8% sur un an.

inflation
Crédit : Sipa.

Un doublement du taux du Livret A, de 1% à 2%, à partir du 1er août dans la foulée de la hausse de l’inflation, est « possible », a estimé sur France Info, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, excluant tout coup de pouce exceptionnel. 

« Comme l’application de la formule (qui prend notamment en compte l’inflation) conduit à une hausse significative sur le Livret A, et encore plus sur le LEP (Livret d’épargne populaire), il n’y a pas, à nos yeux, de justification à faire un geste exceptionnel supplémentaire », a-t-il expliqué. 

Le taux du Livret A est calculé automatiquement deux fois par an en faisant la moyenne entre, d’une part, le taux d’inflation moyen des six derniers mois et, d’autre part, la moyenne des taux interbancaires, auxquels les banques s’échangent de l’argent à court terme. 

En février, la rémunération du livret A était déjà passée de 0,5% à 1%

Si le gouverneur de la Banque de France applique à la lettre la formule, sa décision s’impose. S’il souhaite y déroger, la décision est alors tranchée par le ministre de l’Economie. 

En février, la rémunération du livret A était déjà passée de 0,5% à 1%. Cette rémunération pourrait doubler et atteindre 2% après la confirmation de l’inflation pour juin, à 5,8% sur un an. « Ça sera nettement plus pour le Livret d’épargne populaire », accessible sous conditions de revenus, a précisé François Villeroy de Galhau. Le LEP suit, en effet, l’inflation est devrait donc passer de 2,2% à 4,5% au 1er août, selon les calculs de spécialistes.  

Quelque 19 millions de Français peuvent avoir accès au Livret d’épargne populaire plafonné à 7.700 euros, mais près de la moitié d’entre eux n’en ont pas, a précisé le gouverneur de la Banque de France qui les a appelés à se saisir de cette solution d’épargne.