Se connecter S’abonner

Quelle hausse pour le livret A en février ?

Le taux du livret A devrait encore augmenter en février, mais l’évolution de l’inflation pourrait conduire à une hausse limitée.

Livret A
IStock

En janvier 2022, le livret A affichait encore un taux rémunérateur anecdotique de 0,5 %. Un an plus tard, il a atteint 2 % après deux hausses consécutives. Son niveau devrait à nouveau être revu à la hausse en février 2023. La Banque de France doit effectivement faire, le 15 janvier, ses recommandations semestrielles au ministère de l’Économie. En effet, le taux du livret A est calculé en fonction du niveau d’inflation des six derniers mois, mais aussi de l’évolution des taux interbancaires. Cela explique que son évolution est souvent un peu en retard sur l’inflation. A fortiori lorsqu’elle est très rapide, comme durant l’année 2022.

Une hausse du livret A contenue en 2023 ?

Sur le papier, tout indique que le livret A devrait connaître une hausse significative. L’inflation sur les six derniers mois est restée importante, et la Banque centrale européenne a de nouveau relevé ses taux directeurs en décembre. Cependant, certains éléments laissent envisager que la hausse pourrait être moins importante qu’attendu. En effet, l’inflation en décembre a légèrement ralenti, à 5,9 % contre 6,2 % en novembre. Ces quelques dixièmes de points n’auront qu’un effet limité sur le calcul du taux du livret A. En revanche, cela pourrait motiver des choix différents. Car le résultat du calcul ne s’impose pas. La Banque de France peut recommander une évolution légèrement supérieure ou inférieure et le gouvernement décider de l’appliquer ou non.

Or le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, est historiquement favorable à des hausses modérées des taux. Concernant le livret A, il a évoqué une augmentation « sensible » en février. Le fait que l’inflation semble marquer le pas pourrait justifier de limiter la hausse. Si les chiffres supposent une hausse du taux à 3,2 %, elle pourrait être contenue à 3 %. L’exécutif pourrait également préférer une hausse plus importante, quitte à limiter la suivante, en août 2023. Même si l’inflation sur les six mois précédent devrait alors toujours être importante, mais la tendance pourrait être à la baisse.