Se connecter S’abonner

Épargne : l’AMF met en garde contre les offres d’une société proposant d’acheter de l’or physique

A la suite de plusieurs témoignages d’épargnants français, l’Autorité des marchés financiers (AMF) alerte le public au sujet des offres de la société UGE Group, qui propose de se constituer une épargne et de générer des revenus complémentaires en achetant de l’or physique.

AMF
Crédit : iStock.

La société UGE Group propose, sur son site internet www.ugegroupbv.be, d’investir dans de l’or physique et d’en assurer le stockage. « Les clients s’engageraient à laisser leur or physique dans un coffre chez un de leurs partenaires, pendant une durée de deux à cinq ans, et octroieraient à UGE une option de rachat », relève le gendarme de la bourse. Après quoi la société rémunérerait mensuellement ses clients pour l’immobilisation de l’or.

Pas d’agrément

Si la société UGE Group présente l’or comme une « valeur refuge » qui confère « la certitude de pouvoir {se] revendre au minimum à son prix d’achat, sans crainte d’une éventuelle baisse des cours », l’AMF indique n’avoir délivré aucun enregistrement ou agrément pour cette société ou les solutions d’épargne qu’elle propose. « De nombreux échanges infructueux n’ont pas permis de clarifier les montages juridiques et économiques précis des offres d’UGE Group. Par conséquent, l’AMF ne peut se prononcer quant au sérieux de cet acteur et aux offres qu’il propose ».  

A rendement élevé, risque élevé

 L’AMF recommande ainsi aux investisseurs d’appliquer la plus grande vigilance concernant les offres d’investissement et les acteurs non enregistrés et non agréés. D’une manière générale, les épargnants sont invités à appliquer des règles de vigilance avant tout investissement. Notamment qu’il n’y a pas de rendement élevé sans risque élevé. De même il faut se poser la question de savoir comment est réalisée la valorisation du produit proposé (prix d’achat ou prix de vente). De même, il est recommandé de se renseigner précisément sur les modalités de revente du produit et les délais liés, notamment dans le cas où le produit investit sur une classe d’actifs peu liquide.

Enfin, si la société contactée n’a pas fait l’objet d’une mise en garde de la part de l’AMF, cela ne signifie pas pour autant que celle-ci est autorisée à vous fournir des services financiers.