Se connecter S’abonner

Sicav : pariez sur le rebond de certaines thématiques

Les fonds focalisés sur un thème d’investissement enregistrent des performances décevantes. Certains d’entre eux pourraient rebondir en 2023. Décryptage.

PEA
Crédit : iStock.

Le bilan de l’année 2022 s’annonce catastrophique sur les marchés actions, en particulier sur les fonds thématiques. Tous thèmes confondus (sécurité, bien être, consommation, démographie, digitalisation…), ils ont perdu en moyenne 33% sur un an, selon les données de Morningstar. Un résultat en deçà même des actions internationales. Le benchmark de ces dernières se replie de 17% sur la même période.

Des biais de styles affirmés

Principale raison : les fonds thématiques ont bien souvent un biais croissance. Ils s’intéressent avant tout aux sociétés cotées qui affichent une augmentation de leurs chiffres d’affaires et de leurs bénéfices chaque année. Mais ce style de gestion a été mis à mal en 2022. La remontée des taux a pesé sur le niveau de valorisation de ces sociétés. L’inflation a aussi remis sur le devant de la scène les entreprises dites « value ». Ces valeurs décotées, généralement issues de secteur plus cycliques, comme les matières premières, ont retrouvé leurs lettres de noblesse. Autre écueil de ce segment : « Les fonds thématiques sont généralement très exposés aux valeurs technologiques et aux petites et moyennes capitalisations », complète Mathieu Caquineau, directeur chez Morningstar. Deux facteurs supplémentaires expliquant leur sous performance.

Après avoir encensés les fonds thématiques en 2021, les investisseurs s’en sont donc détournés en 2022. La collecte de cette typologie de supports reste toutefois positive à 1,2 milliard d’euros d’après Morningstar. Mais elle est loin des sommets de l’année précédente à 100 milliards d’euros ! Certains thèmes ont continué d’attirer cette année, ceux notamment liés à la transition énergétique.

20% des fonds thématiques surperforment sur 10 ans

Quelles perspectives pour 2023 ? « Sur le long terme, il est difficile de faire des paris gagnants sur les fonds thématiques, met en garde Mathieu Caquineau. Sur un historique de dix ans, la moitié des fonds analysés ont fermé et seulement 20% enregistre une performance supérieure à celle d’un indice sur les actions mondiales.» » Les sociétés de gestion ont tendance à surfer sur des modes, qui par nature ne sont que temporaires. Elles lancent ainsi de nombreux fonds thématiques chaque année. Une centaine ont vu le jour déjà en 2022. L’intelligence artificielle, le metaverse, le cloud computing, la blockchain, l’hydrogène figurent parmi les thèmes proposés.  

Un épargnant doit donc privilégier des thèmes très structurels, ceux dont la pérennité ne pourra pas être mise en cause d’ici quelques années. La transition énergétique est un bon exemple, tout comme la cybersécurité. A défaut de sélectionner directement des thèmes porteurs, il est possible de déléguer cette tâche au gestionnaire à travers des fonds multithématiques. Une bonne option sur longue période si vous vous tournez vers des experts en la matière.