Économie et entreprises : la bonne santé semestrielle du Cac 40

Olivier Brandicourt, CEO Sanofi - AFP PHOTO / ERIC PIERMONT

Plus de 50 milliards d’euros. C’est le total des bénéfices dégagés par les entreprises du Cac 40 au premier semestre, selon des calculs effectués par les cabinets Ricol Lasteyrie et EY. Un chiffre en augmentation de 24 % en un an. En tête du classement, Sanofi (6,74 milliards, + 200 %), suivi par Total (4,35 milliards, + 32 %) et BNP Paribas (4,29 milliards). Autres points positifs, les chiffres d’affaires (647 milliards) ont progressé en moyenne de 6,9 % et la marge opérationnelle s’élève à 12,5 % (1,1 point de plus en un an). Seules grosses déceptions : Orange ( – 78,5 %) et Carrefour ( – 39,5 %). Au premier semestre, les sociétés ont bénéficié de la croissance mondiale, notamment dans la zone euro et les pays émergents. S’il n’y a pas de catastrophe géopolitique ou économique majeure, de nombreux analystes parient sur le fait qu’en 2017 le bénéfice total des sociétés du Cac 40 devrait dépasser le chiffre de 2007, qui était de 96 milliards d’euros (en Bourse, il a fallu attendre six ans pour que l’indice Cac 40 retrouve son niveau d’avant la crise de 2008). Le bénéfice annuel du Cac 40 pourrait même dépasser la barre symbolique des 100 milliards d’euros. Reste que Paris est en retard de deux ans sur New York… Au second semestre, bon nombre d’entreprises du Cac 40 pourraient être affectées par l’euro fort. Ainsi, une hausse de 10 % de la devise européenne se traduira par une baisse d’environ 5 % des bénéfices.

Sur le même thème

Bénéfices entreprises du CAC 40 CAC 40 CAC 40 2017 Economie Entreprises

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique