Hermès accélère encore, porté par les sacs et le prêt-à-porter

Un moins après son entrée sur la CAC 40, Hermès ne déçoit pas. L’entreprise affiche une croissance insolente avec des ventes supérieures aux attentes.

Le groupe de luxe Hermès a publié ses résultats du premier semestre. Crédit photo : Istock

Le groupe de luxe Hermès, qui a fait son entrée il y a un mois au CAC 40, a vu sa croissance accélérer au deuxième trimestre, portée par le succès toujours grandissant pour ses sacs mais aussi son prêt-à-porter et ses accessoires.

Pour les mois d’avril, mai et juin, le chiffre d’affaires du sellier-maroquinier s’affiche à 1,45 milliard d’euros. Soit une hausse de 7,2% en données publiées, et de 11,6% en organique; Cette progression est plus forte qu’au premier trimestre et que sur l’ensemble de l’exercice 2017.

A LIRE >>>Avec Hermès au CAC 40, il y a maintenant un énorme terrain de jeu « luxe » pour les investisseurs

Ces ventes sont légèrement supérieures aux consensus des agences Factset et Bloomberg, qui tablaient toutes deux sur 1,44 milliard d’euros. « Nous avons eu un trimestre très fort, avec une accélération de la croissance. Toutes nos divisions sont en progression, et nous avons une contribution très harmonieuse des zones géographiques », s’est félicité le président Axel Dumas.

Des ventes proches du record de 2017

Alors que le groupe ne communiquera ses résultats semestriels qu’en septembre, M. Dumas a déjà prévenu qu’il s’attendait à une rentabilité opérationnelle courante « proche du niveau record atteint du premier semestre 2017 ». Au cours de cette période, la marge opérationnelle s’était établie à 34,3% des ventes.

Sur l’ensemble du semestre, les ventes atteignent 2,8 milliards d’euros, soit une progression de 5,2% en données publiées et 11,2% en organique. Hermès précise que sur la période, « l’évolution des parités monétaires est défavorable et représente un impact négatif de 165 millions d’euros sur le chiffre d’affaires ».

En 2017, le groupe de célèbre pour ses carrés de soie et ses sacs Kelly et Birkin, avait battu tous les records, avec une rentabilité au plus haut, des ventes totalisant 5,5 milliards d’euros, et un dividende plus que doublé pour les actionnaires.

Sur le même thème

Action Hermès : actualité et conseils Bourse

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique