Les titres des équipementiers automobiles Valeo et Faurecia chutaient vendredi matin à la Bourse de Paris, affectés par le ralentissement du marché chinois. A 11H00 (09H00 GMT), l’action Valeo poursuivait sa glissade après avoir abaissé à nouveau ses objectifs en raison d’un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre. Sur un an, le titre a perdu plus de 60%. 

A LIRE >>> Krach durable sur les marchés financiers ou simple ajustement ?

Le titre Faurecia régressait pour sa part de 7,22% à 38,93 euros dans un marché en baisse de près de 2%. Cet autre équipementier pâtissait de son intention de racheter le spécialiste des systèmes de navigation automobile japonais Clarion pour environ 1,1 milliard d’euros.

Le préoccupant ralentissement chinois

« Valeo a été le troisième et le dernier équipementier automobile à publier ses ventes du troisième trimestre. Le groupe a été affecté, comme ses pairs, par les nouvelles normes d’émissions polluantes (WLTP) en Europe et le ralentissement en Chine », écrivent les analystes de Bryan Garnier. « La plupart de la détérioration des ventes est venue de Chine (-10% en organique pour Valeo et -7% pour le secteur), de Corée du Sud (-10% contre -9% pour le secteur), et d’Europe (-3% contre -4% pour le secteur) », ajoutent-ils. Mais, selon eux, « les réductions de coûts devraient compenser les vents contraires ».