Conseils valeurs boursières : malgré le repli de Facebook, Apple ou Amazon, tout n’est pas à jeter !

En dépit de la récente correction en Bourse d’Apple, Facebook et Amazon, toutes les valeurs liées à la technologie ne sont pas à délaisser. Il faut notamment étudier celles qui ont du potentiel dans la gestion des données et miser sur le long terme.

Les grandes valeurs technologiques n’ont plus la cote. Après avoir tiré à la hausse les marchés américains ces dernières années, elles peinent aujourd’hui à séduire les investisseurs. Ces trois derniers mois, Facebook a perdu plus de 20 % à la Bourse de Wall Street. Apple a décroché de 11 % sur la même période, de même qu’Amazon (-15 %). « Les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont été victimes de prises de bénéfices, ce qui a fait plonger l’ensemble des marchés actions » explique Jacques-Aurélien Marcireau, gérant du fonds Edmond de Rothschild Fund Big Data.

Ne pas s’endormir sur ses acquis

Pour l’instant seulement quelques acteurs sont concernés, « mais la correction va continuer » estime le gérant. Outre la guerre commerciale et l’impact de la chute des crypto monnaies, les valeurs technologiques doivent sans cesse se renouveler et éviter de s’endormir sur leurs acquis. A l’image de BlackBerry, Nokia ou Fitbit, certaines entreprises peuvent décliner en quelques années, rattrapées par des sociétés plus innovantes.

Pour miser sur les bonnes valeurs, il s’agit de bien comprendre la technologie et le temps nécessaire à la déployer. Plus que par le passé, « il faut miser sur le long terme » conseille Jacques-Aurélien Marcireau. Par exemple, les applications liées à l’intelligence artificielle devraient arriver plus tard que prévu. Pour autant, le secteur reste en pleine croissance ! Autre secteur prometteur : l’impression 3D. « Après avoir généré beaucoup d’espoir en 2013, plus personne n’en parle aujourd’hui… Et pourtant, le secteur continue à se développer » affirme-t-il. Patience donc, le repli des valeurs technologiques n’est pas toujours synonyme de déclin !

Les données, nouvel or noir

A l’heure actuelle, le Big Data (les données de masse) serait un thème porteur car il ne concerne pas seulement les GAFA, mais bien tous les secteurs d’activité. Pour Edmond de Rotschild Asset Managment, les données représenteraient même « le nouvel or noir du XXIème siècle ». Aussi pour distinguer les valeurs d’avenir, il faut étudier comment les entreprises utilisent les informations qu’elles collectent « Les sociétés qui savent correctement exploiter les données de leurs clients peuvent acquérir des avantages compétitifs quel que soit leur secteur d’activité » déclare Jacques-Aurélien Marcireau.

Google a ainsi réussi à créer de la valeur simplement en organisant les informations, sans avoir créé Internet ! Le géant du web continue d’ailleurs d’innover. Il a récemment annoncé l’élargissement de son service de taxis autonomes, « un marché en plein essor » estime le gérant. A ce titre, le moteur de recherche détient la première place dans son portefeuille. A contrario, Twitter n’est pas un bon exemple : les données enregistrées peuvent difficilement être exploitées. Elles indiquent seulement quand une personne se connecte, qui elle suit, etc. Mais l’ensemble du contenu n’est généré que par 1 % des personnes enregistrées sur la plateforme. D’après le gérant, les valeurs technologiques d’avenir seraient davantage celles liant les données à la santé des personnes.

Sur le même thème

bourse

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique