Conseils Bourse : ces petites et moyennes valeurs peuvent faire du bien à votre portefeuille actions

Face au repli important des petites et moyennes capitalisations boursières depuis le début de l’année, les investisseurs peuvent s’interroger sur leur potentiel à l’avenir. Si leur horizon n’est pas au beau fixe, du potentiel existe encore dans certains titres.

Si les investisseurs doivent désormais se méfier des valeurs décotées, de bonnes affaires sont encore à trouver sur ce segment. ©Istock

Les petites et moyennes sociétés cotées sont à la peine en Bourse. Le CAC Small Cap, l’indice phare parisien des petites capitalisations françaises, a perdu près de 21% de sa valeur depuis le début de l’année ! Ce segment moins liquide est toujours le premier à souffrir largement d’une correction sur les marchés. Mais qu’en est-il de son potentiel de rebond ? Pour répondre à cette épineuse question, La Lettre de la Bourse (partenaire de Mieux Vivre Votre Argent pour les pages Bourse du magazine) en compagnie de deux gérants spécialisés a présenté les perspectives de ce marché lors du dernier salon Actionaria à Paris.

Des résultats en baisse

Pour ces experts, la situation n’est pas catastrophique sur le plan des fondamentaux, mais elle n’est pas non plus au beau fixe. Les petites et moyennes valeurs seront à l’avenir confrontées, comme l’ensemble des sociétés cotées, à un contexte économique moins porteur. Une situation qui se retrouve déjà dans les chiffres. « La qualité de leurs résultats n’est pas exceptionnelle cette année, a rappelé Didier Roman, gérant chez Haas Gestion. Si début 2018, nous nous attendions à une croissance des profits comprise entre 12 et 13%, les prévisions bénéficiaires ont été revues à la baisse pour atteindre seulement 5 à 6% pour les petites valeurs et 8 à 9% pour les moyennes cette année. » Des résultats en repli qui pourraient affecter plus largement une certaine catégorie de titres.

Eviter les business peu prévisibles

Dans ce contexte, il faut faire attention aux profils des sociétés. Celles dont l’activité est la moins prévisible seront plus fragilisées en Bourse. Exit donc les biotech dans un portefeuille de petites et moyennes valeurs en ce moment. Mieux vaut aussi se concentrer sur des entreprises déjà bien valorisées, ayant un profil de croissance plus robuste. « Le cours d’Orpea a légèrement dévissé à 93 euros actuellement, ce qui peut être un bon point d’entrée malgré une valorisation encore proche de 30 fois les bénéfices justifiée par la visibilité de son activité dans les maisons de retraite », a commenté Régis Lefort, gérant au sein de Talence Gestion. Ce dernier recommande aussi Mediawan, fournisseur de contenus audiovisuels, qui profite de l’essor des chaînes numériques. Parmi les autres valeurs jugées encore chères mais avec du potentiel, Didier Roman mise sur le fabricant de parfums de luxe, Interparfums ou sur l’éditeur de progiciels de santé, Pharmagest Interractive. La lettre de la Bourse conseille le producteur de dessins animés, Xilam ou encore SMCP (pour les marques de vêtements Sandro Maje Claudie Pierlot).

Miser sur des valeurs opéables

Si les investisseurs doivent désormais se méfier des valeurs décotées, de bonnes affaires sont encore à trouver sur ce segment. Korian, spécialiste comme Orpea des maisons de retraite, affiche une décote de 35%, jugée excessive. Le prestataire de services d’ingénierie, Assystem est délaissé par les investisseurs compte tenu de son activité historique dans l’automobile même s’il se recentre aujourd’hui sur le nucléaire. D’autres titres seraient actuellement fortement sous-évalués, comme Faurecia ou la Fnac. Autre piste pour valoriser un portefeuille de petites et moyennes valeurs : miser sur celles pouvant potentiellement faire l’objet d’une Offre publique d’achat (OPA). Ce serait le cas du courtier en assurance April, de l’assureur-crédit, Coface ou encore de l’institut de sondage, Ipsos. Dernier thème à jouer encore en 2019, les valeurs qui délivrent chaque année un dividende important à leurs actionnaires. C’est le cas par exemple de Lagardère, Nexity, Imerys ou encore Maisons France Confort.

Sur le même thème

Conseils Bourse

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique