Bourse : c’est le bon moment pour revenir sur le titre Sodexo

Sodexo, le leader mondial des services de qualité de vie, débute plutôt bien l’année en Bourse. Le titre profite d’un mouvement de rattrapage après la publication encourageante du chiffre d’affaires du premier trimestre de l’exercice 2018/2019. Nous changeons donc notre avis sur cette valeur. 

©Istock

Chaque semaine, sur Mieuxvivre.fr, les journalistes de La lettre de la Bourse analysent une valeur de la cote parisienne et vous conseillent de l’acheter, de la vendre ou de rester à l’écart du titre. La Lettre de La Bourse est une publication du groupe Valmonde, éditeur du magazine Mieux Vivre Votre Argent.

Sorti du portefeuille d’actions du magazine Mieux Vivre Votre Argent en mai 2018 et jusqu’à présent à l’écart du titre avec un avis « plutôt négatif », l’action de Sodexo, leader mondial des services de qualité de vie, débute plutôt bien l’année en Bourse. Au point de surperformer l’indice CAC 40, dont il fait partie avec un gain de plus de 4% depuis le début de l’année (contre un gain légèrement supérieur à 1% pour la référence du marché parisien). Même s’il accuse encore un repli de 14% sur un an, le titre profite d’un mouvement de rattrapage après la publication encourageante du chiffre d’affaires du premier trimestre de l’exercice 2018/2019 clos fin août.

Du mieux au Brésil et aux Etats-Unis

En hausse de 2,6% à périmètre et taux de change constants, la dynamique interne du chiffre d’affaires s’est révélée plus soutenue que les attentes du marché (+2%) et se situe dans le milieu de la fourchette de 2% à 3% visée par la direction pour l’ensemble de son année fiscale. Cette bonne surprise provient dans la branche des avantages et récompenses aux salariés (tickets restaurants, chèque cadeaux) d’une reprise de l’activité au Brésil où le groupe est fortement exposé mais surtout d’un début de stabilisation des secteurs de la santé et de l’éducation aux Etats-Unis dans le métier principal des services aux entreprises (restauration, entretien des immeubles, des espaces verts). L’activité outre-Atlantique où le groupe réalise plus de 40% de son chiffre d’affaires a renoué avec une légère croissance de 0,2% après s’être contractée de 1,1% sur l’ensemble du dernier exercice.

La marge encore sous pression au premier semestre

Pour autant, la direction affiche une confiance mesurée au regard de l’ampleur du redressement de Sodexo, après les difficultés rencontrées au cours des derniers trimestres et qui ont occasionné plusieurs avertissements sur résultats. Dans le cadre du nouveau plan stratégique présenté par le nouveau directeur, Denis Machuel, l’objectif est de réinvestir les gains de productivité dans des initiatives pour renforcer à moyen terme le profil de croissance et de rentabilité du groupe. Mais le chantier prendra du temps et le nouveau management a d’ores et déjà annoncé sur l’exercice en cours que les efforts d’investissements pèseront encore sur les marges du premier semestre avant une inflexion de tendance espérée sur la deuxième partie de l’année fiscale. En tous les cas, les objectifs ont été confirmés et visent pour cette année une dynamique interne de 2% à 3% de l’activité et une marge d’exploitation de l’ordre de 5,5% à 5,7% à taux de change constants. Pour 2020, la croissance organique devrait dépasser les 3% et la rentabilité pourrait franchir les 6%.

L’avis de la rédaction

Ces perspectives sont valorisées à 17,5 et 16,2 fois, ce qui n’est vraiment pas cher au regard d’un ratio moyen de 20,4 fois observé sur la période 2012-2018. Aussi acceptons-nous de relever notre avis sur le titre de « plutôt négatif » à « plutôt positif ».

Sur le même thème

Conseils Bourse

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique