Bourse : Carrefour bondit grâce à des ventes restées solides

Le titre du groupe de distribution Carrefour s’envolait (+6,64% à 14h30) ce mercredi en début d’après-midi à la Bourse de Paris, les investisseurs saluant la bonne résistance des ventes du groupe au quatrième trimestre, en dépit du mouvement des « gilets jaunes ».

Carrefour a annoncé mardi avoir dégagé en 2018 un chiffre d’affaires en baisse de 2,8% à 85,164 milliards d’euros, pénalisé par l’Amérique latine mais avec une France ayant relativement bien résisté au mouvement des « gilets jaunes« . A changes constants, les ventes mondiales progressent en revanche de 2,5%, précise le groupe dans un communiqué. 

Sur l’année, la France affiche une croissance de 1,1%, et de 0,5% sur le seul quatrième trimestre « malgré l’impact du mouvement des gilets jaunes », que le groupe n’a pas souhaité chiffrer plus précisément. « Carrefour a fait preuve d’une étonnante résilience dans sa croissance organique du quatrième trimestre en France », ont relevé dans une note les analystes de Bryan Garnier.

Les réductions de coûts vont payer

Les différents blocages de magasins ont majoritairement touché les hypermarchés du groupe (-2,2% en comparable), alors que les supermarchés ont prouvé leur résilience (+1,9%) et que les magasins de proximité ont poursuivi leur expansion (+3,1%), précise le communiqué. « Les hypermarchés, parmi les victimes toutes désignées des manifestations des +gilets jaunes+, ont été moins touchés que prévu » et « les supermarchés ont aussi dépassé les attentes », ont souligné les analystes de Bryan Garnier.

Carrefour attend par ailleurs pour l’année 2018 un bénéfice opérationnel courant (ROC, le principal indice du secteur, ndlr) à environ 1,930 milliard, « soit une hausse d’environ 85 millions à changes constants (+4%) par rapport au ROC publié en 2017 ». « Contrairement aux craintes d’un avertissement (sur résultats) dû aux gilets jaunes, Carrefour a même indiqué que son bénéfice opérationnel courant pour 2018 devrait atteindre 1,93 milliard d’euros, contre 1,86 milliard attendus par le consensus », une performance qui, selon nous, « a été essentiellement tirée par un rythme soutenu de réductions de coûts », ont précisé les analystes de Bryan Garnier.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

SCPI : les 3 bonnes raisons pour lesquelles il faut être vraiment sélectif

Les SCPI, très en vogue, tiennent-elles vraiment la route ? Avant de vous précipiter, retrouvez nos recommandations.

16/02/2019 07:25

Forfaits mobiles en promo : le retour des offres à prix canon

Alors que l’ampleur des rabais accordés par les opérateurs mobiles s’était sensiblement tassée depuis janvier, voilà que la bataille est…

15/02/2019 16:53

Edouard Philippe veut débattre de possibles contreparties aux aides sociales en France

Pour le premier ministre, il s'agit de s'interroger sur d’éventuelles contreparties à la solidarité nationale. Et de citer come exemple…

15/02/2019 16:45

Contractuels, pantouflage, rémunération: les enjeux de la loi sur les fonctionnaires

Recourir davantage à des contractuels, instaurer une part de rémunération au mérite, renforcement du "contrôle déontologique" en cas e pantouflage……

15/02/2019 16:37

Le Parlement approuve la nouvelle convention fiscale France-Luxembourg

La nouvelle convention fiscale entre la France et le Luxembourg vient d’être approuvée. Elle intègre notamment les dispositions du plan…

15/02/2019 10:09

Complémentaires santé: bientôt, vous comprendrez enfin leurs grilles de remboursements

Les complémentaires santé se sont engagée à afficher leurs garanties en euros d'ici 2020, plutôt qu’en pourcentages difficilement interprétables par…

15/02/2019 07:16