Vinci optimiste pour 2019, malgré l’effet « gilets jaunes »

Le géant français du BTP et des concessions est optimiste pour 2019, malgré les dégâts causés sur les autoroutes par les « gilets jaunes ».

Vinci est parvenu à faire progresser ses revenus autoroutiers de 1,5% sur l'ensemble de 2018, alors qu'il avait annoncé une stagnation de son activité. Crédit: iStock.

Le géant français du BTP et des concessions Vinci s’est montré optimiste mercredi pour 2019 après des hausses de ses revenus et de ses bénéfices en 2018, ayant limité les dégâts en fin d’année pour les autoroutes face aux « gilets jaunes ».

« Pour 2019, Vinci anticipe de nouvelles progressions de son chiffre d’affaires et de son résultat », annonce le groupe dans son communiqué de résultats annuels, marqués par une hausse de ses revenus (+8,6%) et de son bénéfice net (+8,1%) à respectivement 43,5 milliards et 2,98 milliards d’euros.

A LIRE >>> Autoroutes : une ristourne pour les conducteurs réguliers (mais les tarifs des péages ont augmenté)

Le quatrième trimestre 2018 a néanmoins été marqué par un déclin de plus de 5% du chiffre d’affaires tiré des autoroutes, alors que le groupe avait prévenu en début d’année qu’il souffrirait du mouvement des « gilets jaunes »

Des résultats solides pour Vinci

Dans le cadre de ce mouvement, aux revendications multiples mais globalement centrées sur le pouvoir d’achat, des manifestants bloquent régulièrement des péages depuis la fin 2018 et organisent des passages gratuits. Reste que Vinci, qui comme les autres sociétés autoroutières a mis en place des ristournes pour ses usagers les plus réguliers, parvient à faire progresser ses revenus autoroutiers de 1,5% sur l’ensemble de 2018, alors qu’il avait annoncé une stagnation de son activité.

Pour le reste, le groupe fait état de résultats solides. Son chiffre d’affaires dans les aéroports, où il multiplie les acquisitions, progresse de près de 15% sur l’année. Qui plus est, l’achat majeur de 2018 – celui pour quelque trois milliards d’euros de l’aéroport londonien de Gatwick – n’est pas encore comptabilisé.

Sur son autre grande branche, les chantiers, qui constitue de loin la majeure partie de ses revenus, le chiffre d’affaires progresse de 9% sur 2018 et l’avenir s’annonce favorable car le carnet de commandes, indicateur avancé de l’activité, est en nette hausse par rapport à un an plus tôt.

Sur le même thème

Bourse de Paris Vinci

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique