Vallourec décolle en Bourse, propulsé par ses résultats 2018

Les résultats supérieurs aux attentes de Vallourec ont fait décoller le titre à La Bourse de Paris. Pour 2019 le groupe vise une nouvelle « forte croissance ».

Au quatrième trimestre 2018, Vallourec a pu dégager des flux de trésorerie positifs "pour la première fois depuis 2015", ©Vallourec-Ewen_Weatherspoon.

L’action Vallourec décollait de plus de 24%, jeudi matin à l’ouverture de la Bourse de Paris (18% à 12h38), propulsée par l’amélioration des résultats en 2018 annoncée par le fabricant de tubes pour l’industrie pétrolière qui prévoit de renforcer son plan d’économies.

A LIRE >>> Bourse : 10 actions sur lesquelles miser en 2019

« Vallourec publie des résultats annuels supérieurs à nos attentes et celles du consensus », ont souligné les analystes de Oddo BHF. « Le message le plus important est bien évidemment la confirmation d’une amélioration » au niveau du flux de trésorerie, ont-ils ajouté en notant également que les perspectives étaient « encourageantes » et que 2019 démarrait « sous de bons auspices ».

Les analystes de Société Générale ont aussi relevé que l’Ebitda (excédent brut d’exploitation) était « substantiellement supérieur aux attentes ».

D’importantes restructurations programmées en Allemagne

La perte nette s’est élevée à 502 millions d’euros l’an dernier, en amélioration par rapport à 2017 (-537 millions d’euros) tandis que l’Ebitda s’est établi à 150 millions d’euros contre 2 millions d’euros seulement en 2017, grâce notamment à une « forte performance » au quatrième trimestre, a annoncé mercredi soir Vallourec dans un communiqué.

Pour 2019 le groupe vise une nouvelle « forte croissance » de son Ebitda, soutenue par les mêmes tendances de marché observées fin 2018, ainsi que par des économies supplémentaires.

Vallourec veut dégager 200 millions d’euros d’économies supplémentaires d’ici 2020, après déjà 445 millions cumulés sur la période 2016-2018, au-delà de sa cible initiale sur 2016-2020 qui était de 400 millions.

Ces nouvelles initiatives vont notamment passer par d’importantes restructurations de ses activités en Allemagne, où Vallourec prévoit 600 suppressions de postes d’ici 2020, soit 18% de ses effectifs dans le pays.

Au quatrième trimestre, le groupe a pu dégager des flux de trésorerie positifs « pour la première fois depuis 2015 », même si sur l’ensemble de l’année écoulée ils sont restés négatifs à hauteur de 494 millions d’euros.

Sur le même thème

Vallourec

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique