Le PEA Jeunes va-t-il réconcilier les moins de 25 ans avec la Bourse ?

Grâce au nouveau PEA Jeunes, les moins de 25 ans peuvent s’essayer à l’investissement sur les marchés dans un cadre fiscal attrayant. Mais vont-ils mordre à l’hameçon ?

Sur le PEA Jeunes, les versements ne peuvent dépasser 20 000 euros. Crédit: iStock.

Le PEA Jeunes est lancé ! Les décrets d’application dédiés à cette nouvelle enveloppe ont été publiés à la fin du mois d’août. Les jeunes adultes (18-25 ans) rattachés au foyer fiscal de leurs parents peuvent désormais souscrire un plan d’épargne en actions, alors que, jusqu’à présent, seuls les contribuables (imposables ou non) en avaient la possibilité.

A LIRE >>> Tout ce qui va changer (en bien) pour votre épargne avec la loi Pacte

A l’instar du PEA classique, sa version Jeunes permet de miser sur des titres d’entreprises européennes avec les mêmes avantages fiscaux (exonération d’impôts après cinq ans).

Seront-ils au rendez-vous ?

Les versements ne peuvent dépasser 20 000 euros mais, contrairement à ce qui avait été annoncé, ils n’entrent pas dans le plafond global des parents, a relevé le site Marchés Gagnants.

Reste à savoir si les banques de réseaux en feront la promotion et permettront de doper le nombre de détenteurs de PEA qui s’élevait, d’après la Banque de France, à 4,7 millions au premier trimestre 2019.

Sur le même thème

Pea

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique