Se connecter S’abonner

Privatisation de la FDJ: plus de 80% des actions réservées aux particuliers ont trouvé preneur

En seulement quelques jours, les particuliers se sont rués sur les actions de la FDJ dans le cadre de sa privatisation. Les parts réservées aux investisseurs institutionnels ont déjà toutes été souscrites.

L’engouement pour les actions de la Française des jeux (FDJ) ne se dément pas et les particuliers ont continué à acheter des actions. Selon un dernier décompte du ministère de l’Economie et des Finances, relayé par le journal Les Echos, l’offre publique ouverte (c’est-à-dire la part des actions mises en vente réservée aux particuliers) a été souscrite à hauteur de 500 millions d’euros, sur un objectif théorique de 600 millions d’euros, soit environ 83%. La souscription a été ouverte jeudi 7 novembre.

Le ministère précise également que la part des actions réservées aux investisseurs institutionnels a été intégralement souscrite et ce, dès les premières heures de l’ouverture des réservations. Quant à la part pour les particuliers, 200 millions d’euros (en prenant le prix le plus haut, 19,50 euros par action) avaient été souscrits dès le 7 novembre.

A LIRE >>> Acheter ou pas des actions FDJ: qu’en pensent les pros de la finance?

Dix achetées, une offerte

Alors que la souscription doit se clôturer le 19 novembre, Bercy se veut rassurant en indiquant que tout le monde sera servi. Les particuliers ont le droit à des conditions avantageuses, pour les pousser à investir dans la FDJ. En effet, alors que le prix de l’action a été prédéfini entre 16,50 et 19,90 euros, les particuliers ont le droit à une réduction de 2%, ce qui réduit la fourchette du prix unitaire à 16,17 et 19,50 euros. En outre, si l’on conserve ses actions FDJ pendant 18 mois, une action supplémentaire est offerte pour dix achetées.

A LIRE >>> Introduction en Bourse de la FDJ : pourquoi vous avez tout intérêt à acheter des actions

Les particuliers ont jusqu’au 19 novembre pour se manifester et acheter les actions de la FDJ que l’Etat cède. La souscription pour les investisseurs internationaux s’achèvera le lendemain, le 20 novembre à midi. Ce même jour, le ministère de l’Economie et des Finances prendra un arrêté pour fixer le prix de l’action. La cotation boursière pourra se faire dès le 21 novembre.