Se connecter S’abonner

La FdJ se renforce dans les solutions de paiement avec une acquisition

Cet achat permettra à la FdJ "d'accélérer le développement de son activité paiement et services, qui s'inscrit dans son plan 2025".

La Française des Jeux, qui vient de faire ses premiers pas en Bourse, a annoncé lundi avoir signé un contrat avec la société d’investissement Idinvest Partners afin de racheter l’éditeur de logiciel spécialisé dans les solutions de paiement Bimedia.

Le rachat doit être « effectué sur la base d’une valeur d’entreprise inférieure à 50 millions d’euros, financée sur fonds propres du groupe », indique la Française des Jeux (FdJ) dans un communiqué.

A LIRE >>> La FdJ, une des plus grosses introductions de ces 20 dernières années à la Bourse de Paris

Créé en 2002 à La Roche-sur-Yon (Vendée), Bimedia est un spécialiste des solutions d’encaissement numériques et des services dématérialisés proposés aux commerces de proximité (paiement, transfert d’argent, régie publicitaire). Le groupe, qui compte 140 collaborateurs, est présent dans plus de 6.400 points de vente en France, dont « près de 90% sont des buralistes et marchands de presse ».

Cette opération, qui reste soumise à l’approbation de l’Autorité de la concurrence, permettra à la FdJ « d’accélérer le développement de son activité paiement et services, qui s’inscrit dans son plan 2025 ».

Des services à valeur ajoutée pour les détaillants

« FdJ confirme ainsi son engagement à accompagner le développement et la modernisation de son réseau de détaillants, en lui proposant des services à valeur ajoutée », souligne le communiqué.

A LIRE >>> Acheter ou pas des actions FDJ: qu’en pensent les pros de la finance?

La Française des Jeux a fait ses premiers pas en Bourse jeudi lors d’une privatisation qui a généré la souscription d’un demi-million de particuliers et va rapporter 2,1 milliards d’euros à l’Etat.

Lors de sa première journée de cotation, l’action a décollé en Bourse, terminant sur un bond de 14% à 22,70 euros.