Se connecter S’abonner

8 nouvelles sociétés comme la Française des jeux sont concernées par la taxe sur les transactions financières

Certaines opérations réalisées sur 8 nouvelles sociétés cotées sont depuis décembre soumises à la taxe sur les transactions financières. 6 sont toutefois sorties de la liste.

Depuis 2012, afin de limiter la spéculation sur les produits financiers, la taxe sur les transactions financières (TFF) vient s’ajouter aux frais de courtage prélevés par les opérateurs (brokers, banques…). Elle représente 0,3% du montant des achats de titres (et n’est donc pas appliquée sur la vente) et concerne les achats d’actions d’entreprises françaises dont la capitalisation boursière est supérieure à 1 milliard d’euros.

La TFF est automatiquement appliquée en fin de journée (ou à la fin du mois sur le service de règlement différé, le SRD) sur la position nette acheteuse. Exemple : si vous achetez 40 actions Engie à 14,68 euros et que vous en revendez 20, vous devrez régler une taxe appliquée sur 20 titres, soit 0,88 euros de TFF.

A LIRE >>>Bourse : vos actions peuvent-elles profiter de taux directeurs négatifs ?

Cette taxe n’est en revanche pas appliquée aux achats intraday, c’est-à-dire aux opérations d’achat-vente du même nombre de titres au cours de la même journée de cotation tout comme aux opérations de vente à découvert réalisée au Règlement différé (SRD) si elles sont liquidées avant la fin du mois boursier. Les produits financiers autres que les actions ne sont pas concernés (warrants, CFD, certificats…).

6 sociétés sortent, 8 entrent dans la liste TFF

Comme chaque année, l’administration fiscale vient de publier la liste des sociétés pour lesquelles chaque opération donnera lieu au paiement de la TFF. Elles sont 132 depuis le 1er décembre 2019, contre 134 jusqu’alors. Sont évidement concernées la majorité des entreprises du CAC 40 (sauf celles n’ayant pas leur siège social en France).

6 sociétés sont sorties de la liste (Bénéteau, Bonduelle, Europcar, Manitou BF, SMCP, Tarkett), alors que 8 nouvelles y font leur apparition (Arga, CGG, La Française des Jeux, ID Logistics Group, Ipsos, Vallourec, Verallia, Voltalia).