L’immobilier a encore fait progresser le patrimoine des ménages en 2018

Assurance vie et placements boursiers sont en repli à l’inverse de l’immobilier qui constitue encore la plus large part du patrimoine des Français.

Le patrimoine non financier des ménages, essentiellement composé de leur patrimoine immobilier, atteint 8.041 milliards d'euros fin 2018. Crédit: iStock.

Le patrimoine net des ménages en France a augmenté de 1,6% en 2018, après +4,7% en 2017, un ralentissement dû au recul de leur patrimoine financier, selon une étude publiée jeudi par l’Insee et la Banque de France.

Fin 2018, ce patrimoine net, composé à environ 60% du patrimoine immobilier des ménages, s’élevait à 11.735 milliards d’euros, soit 8,5 fois leur revenu disponible net cette année-là.

Pour la première fois depuis dix ans, le patrimoine financier net des ménages a baissé en 2018 (–2,7%). Il avait encore augmenté de 4,9% en 2017. Il a notamment pâti de la baisse des cours boursiers, détaille l’étude.

A LIRE >>>Immobilier, placements…: votre patrimoine se situe-t-il dans la moyenne de votre classe d’âge, ou pas ?

Le portefeuille des ménages en action cotées a ainsi reculé de 9,3% au cours de cette même année 2018, dans la foulée de la chute de 11,7% de l’indice SBF120 qui rassemble 120 entreprises cotées à la Bourse de Paris (dont les 40 composant le CAC 40). Mais ce portefeuille devrait rebondir en 2019, avec les records de performance enregistrés par la Bourse de Paris.

En parallèle, les actifs des ménages en assurance-vie ont aussi décru en 2018 (-1,3%).

A LIRE >>>Assurance vie : suivez les annonces des taux 2019 des contrats

Dans leurs placements financiers, les ménages continuent de privilégier les placements bancaires, avec un encours en numéraire des dépôts qui a progressé de 4,5% en 2018, quasiment au même rythme que l’année précédente.

Des crédits en progression

A retrancher du patrimoine net, les encours de crédits ont eux continué de progresser (+5,1%) « du fait d’un marché immobilier dynamique », selon l’étude.

A l’inverse des actifs financiers, les actifs non financiers des ménages ont augmenté (+3,6%), même si cette hausse est moindre que celle enregistrée l’année précédente, car l’investissement des ménages en logement a ralenti en volume. 

Au total, le patrimoine non financier des ménages, essentiellement composé de leur patrimoine immobilier, atteint 8.041 milliards d’euros fin 2018.

Le patrimoine économique national, qui inclut des actifs de sociétés non financières et financières ainsi que d’administrations publiques, a pour sa part progressé de 3,5% pour atteindre 15.482 milliards d’euros fin 2018, soit huit fois le produit intérieur brut net de l’année.

A LIRE >>> Immobilier: 3 villes où investir pour miser sur les opportunités du Grand Paris

La valeur des fonds propres des sociétés non financières s’est stabilisé à 9.945 milliards d’euros.

Le patrimoine non financier des sociétés non financières a lui augmenté de 5,1%, au même rythme qu’en 2017 pour atteindre 4.999 milliards d’euros. Les constructions de terrains bâtis ont progressé moins vite qu’en 2017, mais les encours en droits de propriété intellectuelle ont fortement augmenté.

Enfin, le patrimoine net des administrations publiques a progressé de 7,6% pour atteindre 303 milliards d’euros, du fait de la hausse du patrimoine non financier, tiré par l’augmentation des prix des terrains bâtis et la hausse des investissements. 

Sur le même thème

bourse Investissement locatif patrimoine patrimoine immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique