Coronavirus : est-ce le moment d’investir en bourse ?

Les marchés financiers sont dans la tourmente. A Paris, le CAC40 a connu une semaine noire avec une chute de près de 36% en un mois. Dans ce contexte, les petits porteurs se demandent comment réagir : faut-il acheter, vendre, quelles sont les valeurs porteuses ? comment se positionner en bourse en ce moment ? Eléments de réponses avec Philippe Crevel, directeur du Cercle de l‘épargne.

Comment gérer son portefeuille d'actions pendant la crise du Coronavirus ? Crédit: iStock

L’épidémie de coronavirus a semé la panique aussi bien sur les marchés financiers du monde entier que dans la tête des petits porteurs. A Paris, le CAC 40 a dégringolé de 36% depuis un mois, pour passer sous le seuil des 3 900 points. Inédit.
Comment réagir en bourse face à cette dégringolade ? Philippe Crevel, président du Cercle de l’épargne, donne ses conseils aux petits porteurs.

Une situation inédite qui appelle à la prudence

Face à cette situation, bon nombre de petits porteurs se posent la question de savoir comment se positionner en bourse. « C’est une situation inédite. Il faut rester prudent face à l’inconnu, on a très peu de visibilité sur un contexte et une sortie de crise qui reste très incertaine », souligne tout d’abord Philippe Crevel.

Le directeur du Cercle de l’épargne prévient ceux qui souhaiteraient se positionner sur des valeurs bon marché mais dont on ne connait pas l’évolution. Il est trop tôt pour savoir comment les marchés vont se comporter. « On peut espérer que l’annonce du plan de relance de la BCE ait un effet positif sur les marchés européens. Cela permettra, notamment, à la France et l’Italie de desserrer leurs taux d’intérêts tout en restant bas », précise Philippe Crevel. En effet la BCE a annoncé, hier soir, un programme d’achat d’actifs, portant à la fois sur des titres publics et privés, pour un montant de 750 milliards d’euros, mis en place au moins jusqu’à fin 2020. Ce plan d’urgence devrait rassurer les marchés et permettre à terme de soutenir la production et l’emploi face à la crise sanitaire.

A LIRE>>>>Coronavirus : les Bourses veulent croire à un traitement

Deux conseils pour les épargnants face à la crise

Philippe Crevel énonce deux conseils qui peuvent vous servir de boussole pour maîtriser au mieux vos investissements.
Tout d’abord, pour les épargnants qui arrivent, mieux vaut ne rien tenter qui pourrait mettre en péril leurs actifs.
« Un premier conseil serait de ne pas céder à la panique en vendant des titres qui semblent perdre de la valeur. Parallèlement, évitez d’acheter des offres à première vue alléchantes, ou d’acquérir des valeurs attractives comme l’or ou le diamant », détaille l’expert.
Deuxième recommandation qui pourrait intéresser les porteurs qui ont des liquidités : « pour ceux qui peuvent investir, l’agroalimentaire et l’énergie semblent des valeurs sur lesquelles il serait opportun de se positionner. A contrario, il est inutile de se tourner vers les entreprises en passe de se faire nationaliser, comme Air France-KLM, Airbus ou encore Renault », précise Philippe Crevel.

En cette période incertaine, il semble plus que jamais conseillé aux investisseurs en quête de revenus d’adopter une stratégie somme toute classique mais qui a déjà fait ses preuves: surveiller les sociétés dont la distribution de dividendes aux actionnaires est sécurisée et durable. Et ne pas bouleverser son portefeuille d’actions.

La sagesse serait donc de mise dans un secteur, qui a comme habitudes, l’agitation et la fébrilité.

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique