Coronavirus : troisième séance consécutive de hausse pour le CAC 40

La Bourse de Paris a enchaîné une troisième séance consécutive de hausse. Le CAC 40 s’est adjugé plus de 2,5% après avoir longtemps navigué en territoire négatif.

Les annonces du G20 et de la banque centrale américaine ont permis de soutenir la tendance. Crédit: iStock.

Après avoir navigué la majeure partie de la séance dans le rouge, la Bourse de Paris a finalement terminé en hausse jeudi 26 mars (+2,51%), pour la troisième journée de suite, la nervosité dominant toujours face à la propagation de l’épidémie de Covid-19.

L’indice CAC 40 a clôturé à 4.543,58 points, dans un volume d’échanges étoffé de 4,4 milliards d’euros.

Le marché parisien a ouvert en baisse, avant de voir ses pertes se réduire au point d’inverser la tendance dans l’après-midi.

« Il n’y a pas une annonce ou un facteur qui explique ce retournement de situation », a indiqué à l’AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque. Néanmoins, « le point d’inflexion a été la publication aux Etats-Unis du nombre de nouvelles demandes d’allocation chômage. »

Il a explosé en raison de la pandémie, avec plus de trois millions de personnes supplémentaires qui ont demandé à bénéficier d’allocations chômage la semaine passée, un record historique.

« Le chiffre a été très mauvais, mais il aurait pu être pire. Le fait qu’il soit ressorti [conforme aux] dernières anticipations permet au marché de maintenir le cap de la hausse qu’on observe sur les deux dernières séances », analyse M. Tuéni.

Vers un rebond durable ?

Le marché a également pu trouver du soutien du côté de la Fed. Le patron de la Banque centrale américaine a promis que l’institution allait continuer à prêter de l’argent « agressivement » pour combattre l’impact économique de la pandémie de Covid-19.

Les dirigeants du G20 ont quant à eux annoncé leur intention d’injecter « plus de 5.000 milliards de dollars » dans l’économie mondiale pour « contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie », lors d’un sommet virtuel d’urgence.

A LIRE>>> Coronavirus : le G20 prêt à injecter 5.000 milliards de dollars pour soutenir l’économie mondiale

Il s’agit de la troisième séance de hausse à la suite de l’indice parisien, qui avait trouvé du réconfort mardi et mercredi du côté des Etats-Unis, où le vote par le Sénat américain d’un plan « historique » de 2.000 milliards de dollars a généré un vent d’optimisme.

Le plan doit encore être approuvé par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, vendredi 27 mars, avant d’être promulgué par le président américain.

« Je ne pense pas que le marché soit parti sur un rebond durable », prévient toutefois Andrea Tuéni. La place parisienne « peut revenir sur des niveaux beaucoup plus négatifs en fonction des événements ».

Sur le même thème

Bourse de Paris

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique