Coronavirus : L’Etat actionnaire va demander la suspension des dividendes

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a indiqué que l’Etat allait demander aux entreprises dont il est actionnaire de ne pas verser de dividende cette année « par solidarité ».

De nombreux groupes ont déjà renoncé à verser un dividende au titre de 2019. Crédit: iStock.

L’Etat va demander aux entreprises dont il est actionnaire de ne pas verser de dividende cette année « par solidarité » face à la crise du coronavirus, a indiqué vendredi 27 mars la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

« Dans les entreprises où l’Etat est actionnaire, on va demander de ne pas verser des dividendes (…), c’est la solidarité », a déclaré Mme Pénicaud.

La ministre a dit « comprendre la démarche de la CFDT » qui avait appelé mercredi 25 mars les grands groupes français à ne pas verser de dividendes cette année.

Plusieurs groupes ont déjà renoncé à leur dividende

Plusieurs grandes entreprises françaises ont déjà renoncé à verser un dividende ou, du moins, réduit le montant initialement prévu.

Le spécialiste des affichages publicitaires, JCDecaux, a ainsi annoncé renoncer à son dividende et le géant des médias Lagardère a diminué le sien.

A LIRE>>> Coronavirus : de plus en plus d’appels à l’abandon des dividendes

Auparavant, parmi les grands groupes français, l’avionneur Airbus et le spécialiste des revêtements de sols, Tarkett, avaient déjà renoncé à verser un dividende. La société de restauration d’autoroute Autogrill, et Auchan Holdings dans la grande distribution, ont fait de même.

A contrario, l’opérateur de transports Transdev a indiqué qu’il verserait un dividende de 23 millions d’euros, soit la moitié de son bénéfice 2019, mais a précisé que le versement n’interviendrait qu’après la crise du coronavirus.

Sur le même thème

Bourse de Paris

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique