Coronavirus: l’ACPR recommande aux banques de ne pas verser de dividendes

Pour conserver des fonds propres pour soutenir l’économie, le gendarme du secteur bancaire invite les établissements à ne pas verser de dividendes avant le 1er octobre 2020.

Cette recommandation court jusqu'au 1er octobre 2020. Crédit: Istock

Au tour du gendarme du secteur bancaire de faire sa recommandation. Dans un communiqué publié lundi 30 mars, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) estime que les établissements de crédit et les sociétés de financement doivent s’abstenir « de distribuer des dividendes et d’effectuer des rachats d’actions destinés à rémunérer les actionnaires pendant la période de choc économique lié à la pandémie », et ce, « au moins jusqu’au 1er octobre 2020 ».

« Il est donc essentiel que ces établissements de crédit et les sociétés de financement conservent des fonds propres pour maintenir leur capacité à soutenir l’économie dans un contexte d’incertitude accrue causée par cette pandémie », justifie l’ACPR, qui, avec cette prise de position, s’inscrit dans le sillage de la recommandation formulée par la Banque centrale européenne il y a quelques jours. 

A LIRE >>> Coronavirus : les entreprises ayant recours au chômage partiel invitées à ne pas verser de dividendes

Prolongation possible 

L’Autorité indique par ailleurs que cette recommandation pourra être prolongée au delà du 1er octobre, selon la situation. « Les établissements de crédit et les sociétés de financement qui ne seraient pas en mesure de surseoir au paiement de dividendes parce ce qu’ils se considèrent légalement tenus de le faire devraient immédiatement en expliquer les raisons à l’ACPR », précise-t-elle enfin.

A LIRE >>> Nouveau montant record pour les dividendes en 2019 à l’échelle mondiale

Du côté des banques, quelque neuf milliards d’euros de dividendes au titre de l’exercice 2019 doivent être versés en 2020, selon le journal Les Echos, des montants déjà provisionnés dans les comptes. Le groupe BPCE (Banque populaire – Caisse d’épargne) va convoquer un conseil d’administration dans la semaine pour prendre une décision pour Natixis. Crédit agricole SA réunira aussi son CA, avant le 14 avril. Enfin, chez BNP Paribas et Société générale, le quotidien note que ces deux établissements examinent actuellement les conséquences à tirer de ces recommandations.

Sur le même thème

bourse Bourse de Paris

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique