La Bourse de Paris marque une pause en attendant la BCE

Le CAC 40 est repassé sous la barre des 5.000 points à l’ouverture sous l’effet de légères prises de bénéfices. Les marchés attendent la réunion de la BCE prévue cet après-midi. Ils anticipent un renforcement de son plan de soutien à l’économie européenne.

Les analystes anticipent que la BCE devrait gonfler son programme de soutien à l'économie de 500 milliards d'euros. Crédit: iStock.

La Bourse de Paris a ouvert en recul (- 0,56%) après plusieurs séances consécutives de hausse. L’indice CAC 40 est repassé sous les 5.000 points, à 4.994,18 points.

Les investisseurs sont dans l’attente d’une décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne et de ses prévisions économiques.

La veille, la Bourse de New York a terminé nettement dans le vert, toujours optimiste quant à la réouverture de l’économie américaine.

« Le seul rendez-vous marquant de la séance sera la réunion de la BCE », souligne Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Les marchés actions estiment qu’un redémarrage assez dynamique de l’économie est possible dans les pays où le déconfinement est à l’œuvre. Ils sont également soutenus par les mesures d’aide mises en place par les pouvoirs publics et les banques centrales.

Seul événement du jour : la réunion de la BCE

La BCE devrait renforcer son arsenal de soutien à l’économie dévastée par les mesures de confinement. Selon nombre d’analystes, son programme devrait être gonflé de 500 milliards d’euros. Le verdict tombera en milieu de journée.

« La confirmation d’un biais accommodant sur la durée ne devrait pas constituer une surprise quelconque pour les opérateurs de marché mais elle devrait toutefois servir de moteur supplémentaire à la hausse des bourses à court et à moyen terme », indique M. Dembik.

« Maintenant que les investisseurs ont intégré l’hypothèse de nouveaux rachats d’actifs, même l’annonce d’une extension de 500 milliards d’euros dans le programme de soutien pourrait inciter les investisseurs à vendre la nouvelle », prévient de son côté Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

A LIRE>>> Pour Guillaume Puech « Les valeurs moyennes n’ont pas fait mieux que le CAC 40 dans la panique, mais ont davantage rebondi depuis six semaines »

Pour contrer les effets négatifs du coronavirus, la chancelière Angela Merkel a annoncé un plan de relance de 130 milliards d’euros pour les années 2020 et 2021 destiné à stimuler l’économie allemande durement frappée par la pandémie de Covid-19.

Les valeurs à surveiller

LVMH : selon les rumeurs, le géant du luxe émettrait des doutes sur la finalisation de son rachat de Tiffany.

Rémy Cointreau : le groupe de spiritueux a accusé une chute de 28,8% de son bénéfice net pour son exercice décalé 2019/2020, pénalisé notamment par l’épidémie de Covid-19 et des éléments exceptionnels, mais s’est montré confiant pour le trimestre en cours.

Sur le même thème

bourse marchés financiers

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique