Arnaque: l’AMF attire l’attention sur de fausses formations pour devenir trader

Les vidéos et autres publicités proposant des formations sur des structures pyramidales pour devenir trader fleurissent sur les réseaux sociaux et les messageries. L’Autorité des marchés financiers (AMF) recommande la plus grande prudence.

Le pourcentage de clients perdants est énorme. Crédit: iStock.

L’argent facile n’existe pas. L’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est fendue d’un communiqué pour mettre en garde ceux qui seraient tenté de succomber aux annonces postées ici et là sur les réseaux sociaux depuis le début de la crise du coronavirus. Au cours des trois derniers mois, elle a reçu près d’une centaine de signalements de particuliers dénonçant les pratiques souvent agressives de sociétés de marketing de réseau (Multi-Level Marketing ou MLM) proposant des formations au trading sur le Forex ou les crypto-actifs, selon un mode de recrutement et de rémunération pyramidal.

Surfant sur la crise et les incertitudes qui l’accompagnent, les annonces jouent sur un sentiment d’urgence et une opportunité unique à saisir. L’AMF évoque, par exemple, le témoignage de parents ou de proches inquiets de l’implication de leur enfant ou ami, embarqués dans un système de vente d’un pack de formation au trading du marché des changes (Forex) ou sur les crypto-actifs tels que le bitcoin. L’objectif est de le vendre pour quelques centaines d’euros. Ce pack de formation est parfois assorti d’un abonnement mensuel, qu’ils devront promouvoir auprès de personnes à recruter.

70 à 80% de clients perdants

Face à la recrudescence de ces demandes et des sollicitations multiples faites aux particuliers parfois très jeunes, l’AMF recommande la plus grande prudence et rappelle que l’on ne devient pas trader en quelques heures. Elle insiste sur le fait que ces produits sont très risqués. Elle rappelle également que compte tenu de la complexité et de la dangerosité de ces produits, des mesures de protection des investisseurs ont été prises au niveau européen et que les acteurs opérant en Europe ont l’obligation d’afficher, sur leur plateforme de trading, le pourcentage de clients perdants pour la souscription de CFD. Celui-ci varie généralement, selon les acteurs, d’environ 70% à plus de 80%. Des taux qui font réfléchir. 

A LIRE >> Bourse : la crise a fait émerger de nouvelles arnaques financières

De manière générale, l’AMF conseille aux investisseurs non expérimentés d’éviter le Forex, le marché des devises non régulé, où les risques de perte en capital supérieure à la somme investie sont élevés. Elle rappelle aussi qu’elle tient des listes noires, mises à jour le plus régulièrement possible, qui permettent de vérifier qu’une société est bien autorisée à proposer des services financiers.

Sur le même thème

Argent arnaque formation professionnelle

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique