Solocal (ex-Pages Jaunes) recapitalisé massivement par ses principaux créanciers

L’éditeur des Pages jaunes a trouvé un accord de refinancement avec ses principaux créanciers qui s’appuie sur une augmentation de capital fortement dilutive pour les actionnaires actuels.

Si aucun des actionnaires actuels ne souscrivait à l’augmentation de capital, leur participation globale se trouverait réduite à 9,8%. Crédit: iStock.

Le groupe Solocal (ex-Pages Jaunes) en difficulté financière du fait du Covid-19, a trouvé un accord de refinancement avec ses principaux créanciers, reposant notamment sur une augmentation de capital.

L’accord, qui doit être approuvé par une assemblée générale des actionnaires prévue le 24 juillet, permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros de liquidités et diminuerait notre dette de plus de 250 millions d’euros », indique Solocal (2.800 salariés) dans une lettre aux actionnaires rendue publique par la société.

Dans le détail, le plan propose aux créanciers de participer à une augmentation de capital de 347 millions d’euros, en échange d’un apport de liquidités de 85 millions d’euros et le solde en réduction de dette.

Les actionnaires actuels pourront participer à l’augmentation de capital s’ils le souhaitent pour éviter une très forte dilution de leur participation.

Si aucun des actionnaires actuels ne souscrivait à l’augmentation de capital, leur participation globale se trouverait réduite à 9,8%, a indiqué à l’AFP Pierre Danon, le président du conseil d’administration.

Dans le cas où tous les actionnaires actuels souscriraient à l’augmentation de capital, au maximum des possibilités qui leur sont offertes, leur participation globale serait de 74% environ, a-t-il dit.

Grosse perte de chiffre d’affaires à cause du confinement

Le fonds américain Golden Tree, le principal créancier de Solocal, deviendrait à l’issue du plan un actionnaire de référence de la société, avec au minimum 15,5% du capital.

Il détiendra deux sièges au conseil d’administration sur huit au total.

Sur le fond, « la stratégie de Solocal va continuer telle qu’elle est, sous la direction d’Eric Boustouller » l’actuel directeur général, a également indiqué M. Danon.

La cotation de Solocal, suspendue depuis le 15 juin, doit reprendre lundi.

Le groupe estime avoir perdu 140 millions d’euros de chiffre d’affaires sur deux mois et demi de confinement.

Si les actionnaires actuels de Solocal refusaient le plan proposé, la société se dirigerait vers une procédure de redressement judiciaire.

Dans ce cas, certains des créanciers obligataires de Solocal apporteraient environ 120 millions d’euros pour financer l’entreprise, et la majeure partie des obligations serait convertie en capital.

A LIRE>>> Le titre Solocal toujours suspendu dans l’attente d’un accord avec les créanciers

Pierre Danon a défendu les créanciers de Solocal – des fonds obligataires -, accusés de profiter de la crise du Covid-19 pour mettre la main sur la société.

« S’il n’y avait pas eu de financiers américains » lors des précédentes crises traversées par la société, « nous ne serions plus là », a-t-il dit.

Sur le même thème

bourse marchés financiers

Réactions et commentaires

Sur la même thématique