Economie: des « PGE saison » pour les secteurs liés au tourisme

Les professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, de l’événementiel, du sport, du loisir et de la culture pourront bénéficier d’un prêt garanti par l’Etat (PGE) dit saison, à compter du mercredi 5 août.

Le calcul du plafond du « PGE saison » est plus adapté aux entreprises dont l'activité est saisonnière.

C’est un des leviers figurant dans le plan tourisme annoncé par le Gouvernement le 14 mai. Le « prêt garanti par l’Etat (PGE) saison » sera disponible auprès des réseaux bancaires dès le mercredi 5 août, a annoncé le ministère de l’Economie, dans un communiqué du 31 juillet.

Le nouveau dispositif offre aux professionnels des conditions qui permettent de mieux répondre aux besoins de ceux dont l’activité est plus saisonnière. Il est ouvert aux secteurs liés au tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, de l’événementiel, du sport, mais aussi du loisir et de la culture. Tous ont été durement touchés par l’interruption d’activité liée à l’application des mesures sanitaires visant à limiter la propagation du coronavirus.

Les trois meilleurs mois

Le « PGE saison » permet, à une entreprise qui souhaite en profiter, de se substituer au plafond s’appliquant aux PGE classiques, dans le cas général fixé à 25% de son chiffre d’affaires du dernier exercice clos ou deux années de masse salariale quand il s’agit d’une entreprise innovante ou de moins d’un an. Le plafond retenu correspond à la somme des trois meilleurs mois de chiffre d’affaires du dernier exercice clos.

A LIRE >> Prêts garantis par l’Etat : 85 milliards d’euros octroyés à près de 500.000 entreprises

« Par exemple, le plafond maximum de PGE pour une entreprise très saisonnière appartenant au secteur de l’hôtellerie, telle qu’un camping, qui réalise 80% de son chiffre d’affaires sur trois mois, passera de 25% à 80% de son chiffre d’affaires du dernier exercice clos », indique le communiqué. Ce nouveau mode de calcul permettra aux entreprises concernées, ainsi qu’à leurs banques, de gagner en marges de manœuvre. Mieux adapté, l’apport de financement permettra de faire face aux besoins de trésorerie liés au recul d’activité.

« Accompagner les secteurs en difficulté »

Selon Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, le PGE saison renforce le PGE pour les entreprises et professionnels dont l’activité est saisonnière. « L’Etat a répondu présent dès le premier jour de la crise et il continuera d’accompagner les secteurs en difficulté », assure-t-il.

Sur le même thème

aides et allocations Coronavirus Dynamisme économique Economie

Réactions et commentaires

Sur la même thématique