Se connecter S’abonner

La holding de Warren Buffet est entrée au capital de cinq sociétés de négoce japonaises

Tous les placements de Warren Buffet sont scrutés de près. C’est au Japon que le célèbre investisseur américain a décidé cette fois-ci d’investir. Sa holding, Berkshire Hathaway, est entrée dans le capital de cinq grandes maisons de négoce japonaises, Itochu, Marubeni, Mitsubishi Corp, Mitsui & Co et Sumitomo Corp.

Berkshire Hathaway placement bourse
Vail, USA – September 10,2015: A Berkshire Hathaway real estate sign in Vail, Colorado

La holding Berkshire Hathaway du célèbre investisseur américain Warren Buffett a annoncé avoir dépassé le seuil de 5% du capital dans cinq grandes maisons de négoce japonaises, et se garde la possibilité de monter jusqu’à 9,9% dans chacune d’elles.

Les cinq entreprises concernées sont Itochu, Marubeni, Mitsubishi Corp, Mitsui & Co et Sumitomo Corp, selon un communiqué de la holding, qui précise avoir bâti ses positions sur une période d’environ 12 mois.

Le montant total de ces transactions n’a pas été divulgué mais il pourrait dépasser 6 milliards de dollars, selon les calculs de l’agence Bloomberg.

Ces cinq grandes sociétés d’import-export « ont de nombreuses coentreprises à travers le monde et vont probablement nouer encore davantage de partenariats », a souligné M. Buffett dans le communiqué.

« J’espère qu’il y aura à l’avenir des opportunités de bénéfice mutuel », a ajouté M. Buffett, qui vient de fêter dimanche son 90e anniversaire.

Les maisons de commerce japonaises, appelées « sogo shosha », sont une particularité du pays. Ces sociétés sont liées aux grands groupes industriels et financiers nippons, dont elles sont les intermédiaires pour les activités commerciales à l’étranger.

Elles contrôlent ainsi une grande partie du commerce extérieur du pays, de même qu’une partie de la distribution sur le marché national.

Des sociétés « tentaculaires »

Ces sociétés tentaculaires sont impliquées dans de très nombreux secteurs, en particulier l’énergie et les matières premières, mais aussi la logistique, le textile, l’industrie, l’alimentation ou encore la finance.

Ce sont aussi des holdings investissant pour leur propre compte dans de nombreuses sociétés, tant au Japon qu’à l’étranger.

A titre d’exemple, Itochu a décidé cet été de monter à 100% au capital de FamilyMart, numéro deux japonais des supérettes de proximité dont il était déjà l’actionnaire majoritaire. Mitsui & Co détenait 5% de OSIsoft, fabricant américain de logiciels industriels qui va être racheté par Aveva, filiale britannique du français Schneider Electric.

A LIRE>>> Warren Buffett garantit que sa succession est assurée

Berkshire Hathaway, connu pour ses investissements de très long terme (Apple, Coca-Cola, American Express…), a précisé qu’elle pourrait acquérir à terme jusqu’à 9,9% des parts de l’une ou l’autre de ces maisons de négoce, en fonction du prix.

Le « pari » japonais de Berkshire Hathaway « pourrait devenir un catalyseur » pour intéresser davantage d’investisseurs étrangers au marché d’actions nippon, a estimé Shinichi Ichikawa de Pictet Asset Management à Tokyo, cité par l’agence Bloomberg.