Se connecter S’abonner

Nouvelle semaine de hausse pour la Bourse de Paris

Avec son gain de 0,71% sur la journée et de 2,53% sur la semaine, le CAC 40 est de nouveau en route vers les 5.000 points. Il est soutenu par l’espoir que républicains et démocrates parviennent à un accord au sujet d’un nouveau plan de relance de l’économie américaine. La fin de la séance a été marquée par un nouveau rebondissement dans le feuilleton Suez-Veolia : le tribunal judiciaire de Paris a ordonné la « suspension de l’opération ».

La Bourse de Paris a clôturé la semaine en hausse, espérant que la cacophonie à l’œuvre entre républicains et démocrates au sujet d’un plan de relance de l’économie américaine aboutisse à une entente à moins d’un mois de la présidentielle.

L’indice CAC 40 a avancé de 0,71%, à 4.946,81 points, clôturant sur une quatrième hausse en cinq séances. Ce qui porte son gain sur la semaine à 2,53%.

Comme très souvent ces dernières semaines, les regards ont été braqués sur les Etats-Unis, dont les dirigeants, obnubilés par la perspective de l’élection présidentielle dans moins d’un mois, n’arrivent pas à s’entendre sur un plan de relance massif.

« Une histoire sans fin », résume Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque. L’expert évoque toutefois comme ferment à la hausse des indices de nouvelles rumeurs de presse sur la volonté de part et d’autre d’avancer vers une entente. A peine remis de sa maladie du Covid-19, le président Donald Trump a soufflé le chaud et le froid toute la semaine sur un potentiel accord.

Egalement aux Etats-Unis, « même si l’on a encore une incertitude sur l’élection présidentielle, le marché commence à être orienté par les sondages qui donnent vainqueur Joe Biden », ajoute-t-il.

Les investisseurs ont pu aussi apprécier que l’activité dans les services en Chine se soit inscrite en septembre à son plus haut niveau depuis trois mois.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton Suez-Veolia

Parmi les valeurs du jour, celles concernées par la décision du tribunal judiciaire de Paris d’ordonner en référé la « suspension de l’opération » d’acquisition par le géant de l’eau et des déchets Veolia (- 0,92%) des actions de son concurrent Suez (- 0,62%) détenues par l’énergéticien Engie (+ 0,08%) et de l’OPA à venir de Veolia sur Suez. Engie a annoncé qu’il allait faire appel. Leurs titres ont brusquement chuté en fin de séance après cette annonce, avant de se reprendre juste avant la clôture.

L’opérateur boursier paneuropéen Euronext (- 4,39%) va racheter la Bourse de Milan pour 4,33 milliards d’euros, un prix au-dessus de la fourchette des estimations, renforçant son statut de poids lourd du continent.

A LIRE>>> Comment est choisi un fonds « climat » et quelle est la stratégie du choix des entreprises ?

Crédit Agricole Assurances, filiale d’assurances du groupe bancaire mutualiste (- 1,39%), a annoncé la prochaine acquisition de 25% de GNB Seguros, compagnie d’assurances non-vie portugaise, portant sa participation à 100% du capital de la société.