Se connecter S’abonner

Bourse : après la publication de ses résultats annuels, Icade passe en tête du SBF 120

Icade a publié ses résultats annuels lundi 22 février : le promoteur immobilier a gagné plus de 4% à 57,80 euros, ses prévisions 2021 étant positives.

bourse
Crédit: iStock.

L’année 2020 a été compliquée pour les promoteurs immobiliers. Icade a connu une chute de 91,9% de son résultat net à 24,2 millions d’euros. Le groupe a publié ses résultats lundi 22 février et la crise sanitaire lui a coûté 52 millions d’euros selon l’Agence option finance (AOF), relayée par Le Figaro. Toutefois, grâce à des prévisions encourageantes, Icade gagne plus de 4% à 57,80 euros et le promoteur est en tête du SBF 120. En effet, le groupe table sur un cash-flow net courant – groupe par action en hausse en 2021 d’environ 3%, hors effet des cessions. Le dividende est attendu en hausse de 3% et Icade a annoncé la signature de deux promesses de vente pour plus de 320 millions d’euros. Le résultat net récurrent –Foncières (RNR EPRA) est en baisse de 2,2%, à 351 millions. Icade aurait stabilisé son RNR sur un an sans les effets de la pandémie de Covid-19. En effet, le contexte de volume de cessions 2019 est très significatif sur la Foncière Tertiaire, soit plus d’un milliard d’euros, et il a impacté les revenus 2020.

Autre donnée publiée lundi 22 février, le cash-flow net courant d’Icade atteint 358,3 millions d’euros, soit 4,84 euros par action. Il est en baisse de 7,9%, ce qui est l’effet du décalage du chiffre d’affaires à l’avancement sur l’activité de promotion. L’ANR EPRA (NTA) a atteint 93,2 euros par action, soit une hausse de 1,1% avant prise en compte du dividende, précise le communiqué de presse. Il est stable, à 4,01 euros par action. Quant au chiffre d’affaire, il a reculé de 5,4%, à 1,4 milliard. Icade précise encore que les revenus locatifs des foncières ont augmenté de 6,7% pour atteindre 678 millions d’euros. Sur les deux foncières du groupe, le taux annuel moyen de collecte des loyers est proche de 99%.

La promotion immobilière affectée par l’arrêt des chantiers

Concernant le chiffre d’affaires économique de la promotion immobilière, il est en baisse de 15%, soit à 825 millions d’euros, à cause de l’arrêt des chantiers pendant le premier confinement du printemps 2020. Toutefois, les réservations ont augmenté de 8% et les ventes notariées de 15%. Porté par le résidentiel, le backlog a atteint 1,4 milliard.