Se connecter S’abonner

Les ETF et la thématique de l’économie bleue

Se préoccuper des océans constitue un des enjeux majeurs actuels. Notamment pour leur rôle dans la neutralisation des émissions de C02.

Long tail wooden boats moored at Maya Bay-Phi Phi Islands-Thailand

Fondée sur une exploitation responsable des ressources océaniques et maritimes et la prise en compte accrue des enjeux environnementaux, l’économie bleue (blue economy) gagne les stratégies de développement durable des Etats, des entreprises et des investisseurs.

L’économie bleue en quelques mots

Selon la Banque mondiale, l’économie bleue consiste en « l’utilisation durable des ressources océaniques pour la croissance économique, l’amélioration des moyens de subsistance et des emplois tout en préservant la santé de l’écosystème océanique ». Cette thématique répond à l’objectif 14 de développement durable de l’ONU et est portée par différents secteurs d’activité comme le recyclage et la gestion des déchets, les énergies marines renouvelables (éolien offshore, énergies marémotrices et houlomotrices), le transport maritime, la pêche et l’aquaculture, ou encore l’écotourisme et la protection du littoral.

820 Millions : le nombre d’individus dans le monde vivant d’activités liées à l’économie bleue

Source : fao.

Des enjeux majeurs

Alors que notre planète n’en finit pas de battre des records de température, se préoccuper des océans et de leurs ressources devient primordial. Et pour cause, ils absorbent plus de 90 % de l’excès de chaleur résultant des activités humaines. Les océans recouvrent 71 % de la surface de la terre, produisent 50 % de l’oxygène que nous respirons et absorbent 30 % des émissions de CO2 mondiales.

Un ETF dédié tout récent

BNPP AM propose un ETF (un fonds listé en continu sur une place boursière) blue economy depuis octobre 2020. Il réplique un indice composé de 50 sociétés cotées situées dans les pays développés et disposant d’une note ESG suffisante (environnement, social et gouvernance) ; ces entreprises doivent être fortement impliquées dans l’économie bleue.